Les « Fables » de La Fontaine (analyse)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA FONTAINE: Son caractère son génie. La morale de La Fontaine. >>
Partager

Les « Fables » de La Fontaine (analyse)

Littérature

Aperçu du corrigé : Les « Fables » de La Fontaine (analyse)



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 25/5/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Les « Fables » de La Fontaine (analyse)
Zoom
  • fable : Court récit en vers destiné à démontrer, de la façon la plus attractive, un précepte moral.
  • Fontaine : Fabuliste. De ses fables, il voulait faire une «ample comédie à cent actes divers»: il y a exposé une morale épicurienne, mais y trahit aussi une vision parfois assez pessimiste de la société et du monde. Il s'est inspiré des fabulistes de l'Antiquité (Ésope et Phèdre), mais imprime à ses fables sa touche personnelle, son humour, sa vivacité et y expose sa philosophie de la vie. ? Quelques œuvres à connaître: Fables (1668-1694).
  • ANALYSE : n. f. est emprunté (déb. XVIIe s., d\'Aubigné) au grec analusis « décomposition » et « résolution », dérivé du verbe analuein, composé de ana- (? ana-) et de luein « dissoudre » (? lyse, lytique), auquel correspond le latin solvere (? solution). ? Le mot désigne d\'abord une décomposition d\'éléments de nature intellectuelle et abstraite, une critique, puis un procédé de raisonnement (1641). À la même époque, en logique (1637), il s\'oppose à synthèse. Il s\'applique aussi à la décomposition des éléments du discours (1775), par exemple dans analyse logique, analyse grammaticale (1778). ? L\'emploi concret, en chimie, est attesté au début du XVIIIe s. (1726) et semble découler du sens chimique du verbe analyser (cidessous). ? Le mot est entré dans l\'usage courant, notamment à propos de l\'examen psychologique du comportement, au XVIIIe siècle. ? Une autre valeur est celle de « résolution, solution » et concerne la démonstration mathématique ; elle se combine avec la première valeur du mot. L\'analyse, d\'abord méthode par déduction (1636, Descartes), c\'est-à-dire algèbre (voir ce mot), devient une branche des mathématiques par l\'expression analyse des infiniment petits (1695).


Une fable est un récit dont un conteur, qui est en même temps un moraliste, se sert pour faire de la société des animaux une peinture qui s'applique à la société des hommes : cette fiction est constitutive du genre.
Des deux éléments que toute fable doit comprendre, récit et morale, le premier est celui auquel les anciens, Esope, Phèdre, attachent le moins d'importance ; ou, pour mieux dire, le récit n'est chez eux qu'une autre forme de la maxime morale. Les fabulistes du moyen âge et du XVIe siècle donnent une place plus grande au récit ; mais ils s'amusent à des détails oiseux, dans lesquels l'apologue s'égare et où se perd sa signification.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les « Fables » de La Fontaine (analyse) Corrigé de 535 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les « Fables » de La Fontaine (analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

..] et pour qui me prend-t-on ? ». Le héron refuse toute nourriture qui se présente à lui jusqu'au moment où il a tellement faim qu'il doit se contenter d'un verre de terre. Il critique la jeune fille qui refuse de se marier avec ses premiers prétendants qu'elle ne trouve pas assez beau ou pas assez jeune ; « Quoi ? moi ! quoi ? ces gens là ! ». si bien qu'à la fin elle se retrouve vieille fille et doit se contenter du premier mari qui se présente à elle. - Dans «La laitière et le pot au lait » et « le Curé et le mort » la Fontaine critique les gens qui se font une idée trop rapide de la fortune. Perette qui se fait une idée trop rapide de sa fortune et qui finit par perdre tout d'un coup. La Fontaine emploie d'ailleurs une énumération bien connu ; « adieu veau, vache, cochon, couvet ».

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Et ne connaissant d'autres lois Que son caprice (...), LA FONTAINE, Fables, Appendice aux Fables, 3.

Ajouté par webmaster

De cette vérité deux fables feront foi (...), LA FONTAINE, Fables, II, 12.

Ajouté par webmaster

Aux États-Unis, la science des marchés est strictement machiavélique dans son inspiration et ses méthodes, dès l'instant qu'elle analyse implacablement les conditions du recrutement d'une clientèle (...), André SIEGFRIED, La Fontaine..., p. 19.

Ajouté par webmaster

(...) faisant de cet ouvrage -(les Fables) Une ample comédie à cent actes divers Et dont la scène est l'univers., LA FONTAINE, Fables, V, 1.

Ajouté par webmaster

Dans le cristal d'une fontaine Un cerf se mirant autrefois Louait la beauté de son bois (...), LA FONTAINE, Fables, VI, 9.

Ajouté par webmaster

Dans le cristal d'une fontaine Un cerf se mirant autrefois Louait la beauté de son bois (...), LA FONTAINE, Fables, VI, 9.

Ajouté par webmaster

Cette règle -(ne mettre dans les fables que des animaux) est moins de nécessité que de bienséance, puisque ni Ésope, ni Phèdre, ni aucun des fabulistes, ne l'a gardée., LA FONTAINE, Fables, Préface.

Ajouté par webmaster

Les fables ne sont pas ce qu'elles semblent être; Le plus simple animal nous y tient lieu de maître. Une morale nue apporte de l'ennui : Le conte fait passer le précepte avec lui. En ces sortes de feinte il faut instruire et plaire (...), LA FONTAINE, Fables, VI, 1.

Ajouté par webmaster

J'ai pensé qu'il serait intéressant (...) de réunir un faisceau de quelques -(sic) deux douzaines de fables de La Fontaine comportant une signification politique en même temps qu'une leçon de conduite pour l'homme d'État., André SIEGFRIED, La Fontaine..., p. 14.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Les « Fables » de La Fontaine (analyse)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature