NoCopy.net

Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La démocratie (Le Contrat Social, livre III, ... Il faut apprendre un métier manuel (Emile, li ... >>
Partager

Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 2/4/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU
Zoom
  • fable : Court récit en vers destiné à démontrer, de la façon la plus attractive, un précepte moral.
  • Fontaine : Fabuliste. De ses fables, il voulait faire une «ample comédie à cent actes divers»: il y a exposé une morale épicurienne, mais y trahit aussi une vision parfois assez pessimiste de la société et du monde. Il s'est inspiré des fabulistes de l'Antiquité (Ésope et Phèdre), mais imprime à ses fables sa touche personnelle, son humour, sa vivacité et y expose sa philosophie de la vie. ? Quelques œuvres à connaître: Fables (1668-1694).
  • Livre : Le livre naît en 1448 avec l'invention de Gutenberg. L'imprimerie crée ainsi un objet à la fois unique et reproductible à l'infini.
  • rousseau : Deux grandes questions ont préoccupé Rousseau: la liberté, qui est selon lui la véritable destination de l'homme, et l'alliance de la nature et de la société. Rousseau, quoique mal compris à son époque, est l'un des plus grands esprits du siècle des Lumières.

La critique des Fables de La Fontaine est à rapprocher de celle du Misanthrope dans la Lettre à d'Alembert. Elle illustre, comme elle, la théorie que l'œuvre d'art est dangereuse et qu'il faut la juger moins en artiste qu'en moraliste. Mais dans Y Emile l'intention de l'auteur est 5 un peu différente. Se plaçant à un point de vue pédagogique, il veut démontrer ce qu'il appelle: ses deux paradoxes.
 
 Premier paradoxe.
 
 Les enfants ne comprennent pas les termes mêmes de La Fontaine (inversions, mots rares, tournures poétiques, mythologie). C'est une critique de la forme, et Rousseau prend pour exemple Le Corbeau et le Renard qu'il analyse dans le détail.
  



Ier § Je demande si c'est à des enfants de six ans qu'il faut apprendre qu'il y a des hommes qui flattent et mentent pour leur profit ? On pourrait tout au plus leur apprendre qu'il y a des railleurs qui persiflent les petits garçons et se moquent en secret de leur sotte vanité : mais le fromage gâte tout; on leur apprend moins à ne pas le laisser tomber de leur bec qu'à le faire tomber du bec d'un autre. C'est ici mon second paradoxe, et ce n'est pas le moins important.
 2e § Suivez les enfants apprenant leurs fables, et vous verrez que, quand ils sont en état d'en faire l'application, ils s'en font presque toujours une contraire à l'intention de l'auteur, et qu'au lieu de s'observer sur le défaut dont on les veut guérir ou préserver, ils penchent à aimer le vice avec lequel on tire parti des défauts des autres. Dans la fable précédente, les enfants se moquent du corbeau, mais ils s'affectionnent tous au renard; dans la fable qui suit, vous croyez leur donner la cigale pour exemple; et point du tout, c'est la fourmi qu'ils choisiront. On n'aime point à s'humilier : ils prendront toujours le beau rôle; c'est le choix de l'amour-propre, c'est un choix très naturel. Or, quelle horrible leçon pour l'enfance ! Le plus odieux de tous les monstres serait un enfant avare et dur, qui saurait ce qu'on lui demande et ce qu'il refuse. La fourmi fait plus encore, elle lui apprend à railler dans ses refus.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU Corrigé de 1416 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • dvirginie-182528 (Hors-ligne), le 26/10/2012 à 26H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Je ne connais dans tout le recueil de La Fontaine que cinq ou six fables où brille éminemment la naïveté puérile (...), ROUSSEAU, Émile, II.

    Ajouté par webmaster

    (...) au livre du destin les mortels peuvent lire., LA FONTAINE, Fables, II, 13.

    Ajouté par webmaster

    Qu'au livre du Destin les mortels peuvent lire., LA FONTAINE, Fables, II, 13.

    Ajouté par webmaster

    (...) à ces mots, il se livre Aux transports violents de l'indignation, Porte le poing sur l'innocente bête., LA FONTAINE, Fables, VIII, 16.

    Ajouté par webmaster

    La Parque avait écrit de tout temps en son livre Que l'un de nos enfants devait cesser de vivre., LA FONTAINE, Fables, X, 11.

    Ajouté par webmaster

    "Mais les lois éternelles de la nature et de l'ordre existent... Elles sont écrites au fond de son coeur par la conscience et par la raison... " Rousseau, Émile, livre V

    Ajouté par webmaster

    Rien n'est si vain, si mal entendu, que la morale par laquelle on termine la plupart des fables (...), ROUSSEAU, Émile, IV.

    Ajouté par webmaster

    Rousseau " Conscience, conscience, conscience ! instinct divin, immortelle et céleste voix ; guide assuré d’un être ignorant et borné, mais intelligent et libre ; juge infaillible du bien et du mal, qui rend l’homme semblable à Dieu, c’est toi qui fais l’excellence de sa nature et la moralité de ses actions. " (Rousseau, Émile ou De l’éducation, 1762, livre IV, GF-Flammarion, 1966, p. 378)

    Ajouté par webmaster

    N'attendez rien de bon du peuple imitateur, Qu'il soit singe, ou qu'il fasse un livre., LA FONTAINE, Fables, XII, 19, 12.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Les fables de La Fontaine (Emile, livre II) - ROUSSEAU

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo