NoCopy.net

Faudrait-il vivre sans passions ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La valeur de l'erreur ? L'argent n'est-il qu'un instrument d'échange ... >>


Partager

Faudrait-il vivre sans passions ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faudrait-il vivre sans passions ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faudrait-il vivre sans passions ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faudrait-il vivre sans passions ?




Ainsi, nous avons affaire d'un côté à des mécanismes passagers (émotions) et, de l'autre (passions), à des phénomènes durables et enracinés dans la pensée. La passion fait partie de nous et de notre psychisme. Elle est en quelque sorte intégrée dans notre démarche réflexive et c'est cette structure qui la rend infiniment plus dangereuse que l'émotion, qui est impétueuse, violente, rapide, déchaînée, ardente, fougueuse, véhémente, mais qui ne prend pas racine en nous. D'où l'immense danger de la passion : elle peut se maintenir en même temps que le raisonnement, cette fonction de la pensée permettant de dériver un jugement d'un autre, cette opération discursive de l'esprit par laquelle on passe de jugements donnés à un autre ou plusieurs autres par déduction logique ou en apparence logique. La passion est donc durable, installée en nous, compatible avec la réflexion et le raisonnement. Dès lors, elle fait partie de nous-mêmes et s'avère porteuse du plus grand danger: elle porte dommage et tort (préjudice) à notre liberté, à savoir notre autonomie, notre obéissance à la rationalité. Si la passion se déploie dans le temps et la continuité temporelle, alors elle va exclure toute maîtrise de la raison et porter les plus grandes atteintes à la liberté, conçue comme autonomie. Le jugement de Kant s'inscrit, en fait, dans une perspective philosophique très ancienne : les Stoïciens ne virent-ils pas déjà dans la passion un esclavage, une forme de servitude? B. Deuxième grande partie: « Si l'émotion f.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Faudrait-il vivre sans passions ? Corrigé de 2516 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faudrait-il vivre sans passions ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Faudrait-il vivre sans passions ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit