LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il toujours se rendre à l'évidence ? LE MALAISE DANS LA CULTURE de Freud : « LE BO ... >>


Partager

Faut-il avoir peur du Léviathan ?

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Faut-il avoir peur du Léviathan ?



Publié le : 22/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il avoir peur du Léviathan ?
Zoom

 

INTRODUCTION

 
. Peur : Crainte, inquiétude envers une situation présente ou avenir.
. Léviathan : Renvoie à l’ouvrage de 
Hobbes intitulé Le Léviathan (1651). L’auteur utilise une métaphore pour désigner l’État. Au départ c’est un monstre marin décrit dans la Bible au livre de Job. Il a l’aspect effrayant d’un dragon, d’un serpent et d’un crocodile. Il peut être considéré comme l'évocation d'un cataclysme terrifiant capable de modifier la planète, et d'en bousculer l'ordre et la géographie sinon d'anéantir le monde.

Selon une autre interpretation, le Leviathan serait un des démons de l’enfer. Souvent identifié à la bête de l’Apocalypse.
Hobbes en rappelle la description au chapitre 28 de son ouvrage : « Il n’y a rien sur Terre qu’il lui soit comparable. Il est fait de telle sorte que rien ne l’effraie. Tout ce qui est grand, il le voit sous lui, et il est le roi de tous les enfants de l’orgueil «.
Sous cette appellation, Hobbes désigne l’Etat qui est censé sortir l’Homme de son état de nature (qui se définit par le droit de faire tout ce que l’on pense pouvoir permettre notre conservation). En effet, pour Hobbes l’état de nature est « la guerre de tous contre tous « (bellum omnium contra omnies), qui est liée à un non respect des lois naturelles et des contrats. Le Léviathan est donc censé effrayer et mettre sous son autorité les hommes afin d’atteindre un état de paix et de sécurité. La nécessité de cet Etat découle de la peur de la mort chez l’Homme que produit la guerre. Le Léviathan est donc supposé confisquer la violence des Hommes à son profit. La construction de l’État de Hobbes (Léviathan) est fondée sur la relation protection – obéissance, c’est à dire que les Hommes confient leur liberté à l’Etat qui en contre partie assure leur sécurité.
Ce « monstre « possède trois caractéristiques : une puissance inégalée, il effraie, il est mortel. Cette puissance lui permet de contraindre les Hommes à agir selon le bien commun.
Hobbes définit le Léviathan : « (…) appelé république ou Etat qui n’est autre chose qu’un homme artificiel, quoique de stature et de force plus grandes plus grandes que celles de l’homme naturel, pour la défense et la protection duquel il a été conçu. En lui, la souveraineté est une âme artificielle, car elle donne vie et mouvement au corps tout entier «. C’est donc l’image d’un corps politique doté d’une âme. Composé de Dieu et d’homme, d’animal et de machine.
Au cours de mon propos je vais parfois faire la différence entre le Léviathan = État, le Léviathan=principe de l’État selon Hobbes=basé peur de lui.
Ainsi, censé d’un côté assigner les Hommes à la politique alors qu’il leur refuse d’un autre côté la perspective démocratique, est-il justifiable de craindre le Léviathan ?


I. Un pouvoir accru


1) Une puissance absolue de l’Etat.

Aucune force ne peut lui résister, pas même celle de plusieurs réunis. Hobbes : « il n’y a rien sur Terre qui lui soit comparable «.
Dans son ouvrage, Hobbes justifie la servitude volontaire de chacun à l’État. Le pouvoir doit être absolu à cause du transfert du droit naturel de chacun. Non réel, celui-ci réside dans l’union de tous en la personne du souverain, ce qui lui procure une puissance. On retrouve cet acte de don de la liberté de chacun à l’État dans l’illustration du Léviathan. En effet, celle-ci représente un homme - dieu dominant la ville, dont le corps est composé d’humains (qui lui ont confié leur puissance respective).
La souveraineté une fois établie ne peut se partager. Lorsqu’il est institué, le souverain n’est redevable de ses actes devant personne, car le contrat qui fonde l’État n’est pas passé entre lui et les Hommes. Hobbes démontre la nécessité, légitime la monarchie. En effet, l’É...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Faut-il avoir peur du Léviathan ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit