NoCopy.net

Faut-il bien penser pour bien vivre ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le respect exclut-il toute passion ? Faut-il respecter en autrui le semblable ou b ... >>


Partager

Faut-il bien penser pour bien vivre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il bien penser pour bien vivre ?



Publié le : 28/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il bien penser pour bien vivre ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il bien penser pour bien vivre ?




Quelles conséquences cela a-t-il sur la manière dont on vit ? Quel est le rapport entre le savoir (sens possible de " bien penser ") et la morale (" bien vivre ") ? Faut-il nécessairement être intelligent pour être juste envers autrui, ou pour avoir une conscience morale ?   Définition des termes du sujet   La question « faut-il » porte sur un devoir, que ce devoir vienne de l'extérieur - on a ou on n'a pas le droit de faire telle chose parce que la loi, ou l'opinion publique, ou les opinions de tierces personnes considèrent cette chose comme interdite ou mauvaise -, ou de l'intérieur - on fonde pour soi-même l'obligation ou l'interdiction de telle ou telle chose, après avoir fait une évaluation de cette chose. L'objet sur lequel porte l'interrogation est le fait de « philosopher pour bien vivre » : le verbe « philosopher », d'abord, renvoie à un exercice de la philosophie sur un mode actif : philosopher n'est peut-être pas tant apprendre abstraitement la philosophie que pratiquer, mettre en application cet apprentissage. Cette compréhension de la philosophie comme pratique est fondamentale dans la philosophie antique : le sujet met donc en question une qualité fondatrice de la philosophie, qui s'est conçue dès ses débuts comme une discipline de la vie bonne. L'expression « bien vivre » est alors à prendre dans un sens proprement philosophique : il ne s'agit pas de vivre confortablement, mais de mener sa vie avec une certaine excellence, par exemple en l'évaluant en permanence, en la pensant, en s'efforçant de trouver des principes pour la guider. On pourrait inverser la formulation du sujet, et demander s'il est possible de bien vivre sans pratiquer la philosophie : c'est en effet la nécessité du lien entre la philosophie et la vie bonne qui est ici mis en question : la philosophie est-elle indispensable à la vie bonne, si bien qu'il serait illusoire d'espérer bien vivre sans la pratiquer ? Cette question est problématique, car elle suppose, si on y répond par l'affirmative, que la vie de tous ceux qui ne pratiquent pas la philosophie ne peut prétendre à l'excellence. Qu'est-ce qui fonderait cette prétention de la philosophie à savoir, seule, comment gouverner sa vie pour que celle-ci soit bonne ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Faut-il bien penser pour bien vivre ? Corrigé de 3749 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Faut-il bien penser pour bien vivre ?" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • Espana95 (Hors-ligne), le 17/10/2011 é 17H00.
  • felili (Hors-ligne), le 04/10/2011 é 04H23.
  • Anaxagore972 (Hors-ligne), le 05/10/2010 é 05H01.
  • Marouane41329 (Hors-ligne), le 20/10/2009 é 20H22.
  • Keevin40972 (Hors-ligne), le 19/10/2009 é 19H08.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Faut-il bien penser pour bien vivre ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit