NoCopy.net

Faut il maîtriser ses désirs?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que peut nous apporter une réflexion sur nos ... Le désir est-il compatible avec l'intelligen ... >>
Partager

Faut il maîtriser ses désirs?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut il maîtriser ses désirs?



Publié le : 10/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Faut il maîtriser ses désirs?
Zoom

Le désir est le lieu privilégié de l'imagination, l'attente en elle-même est donc une jouissance. Cela est particulièrement visible lorsque le désir se tourne non vers un objet mais vers autrui. Désirer l'autre, ce n'est pas seulement désirer son corps, mais aussi attendre des signes de reconnaissance, entrer en communication avec lui. De ce point de vue, le désir n'est pas une pulsion à réfréner, mais un moteur sociétal. -       Par ailleurs, il existe des désirs et des pulsions qualifiées d'inconscientes par Freud, qu'il ne nous est en conséquence par permis de maîtriser, au sens où la volonté peut réprimer un désir de manger par exemple. Ces pulsions, il nous importe de les connaître dans le cas où elles empêchent le patient de mener une vie « normale » : dans le cas où elles ne relèvent pas de la pathologie, elles constituent un moteur de nos actions et pensées. Maîtriser ses désirs revient donc à tenter de les identifier par un travail psychanalytique. Avant de « devoir » les maîtriser, il nous faut savoir dans quelle mesure il est possible de le faire. -       Mais le désir participe également du conatus de Spinoza : ce qui pousse un être à persévérer dans son être. C'est un désir primordial de vivre, et de vivre pleinement.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Faut il maîtriser ses désirs?	Corrigé de 7124 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut il maîtriser ses désirs? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • serpantika (Hors-ligne), le 20/11/2011 à 20H19.
  • Henri52143 (Hors-ligne), le 05/01/2010 à 05H14.
  • Meelissa24990 (Hors-ligne), le 02/03/2009 à 02H20.
  • Vitaline5689 (Hors-ligne), le 30/12/2008 à 30H15.
  • Nico11484 (Hors-ligne), le 13/12/2008 à 13H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Si le désir est insatiable, il risque d'entraîner l'homme dans des excès et de faire son malheur. Les sagesses antiques préconisaient ainsi une discipline des désirs. L'homme est malheureux parce qu'il désire trop et mal. Apprendre à désirer seulement ce que l'on peut atteindre, en restant dans les bornes du raisonnable, telle est la morale stoïcienne. S'arracher à la peur superstitieuse de la mort et des dieux et s'en tenir aux désirs naturels et nécessaires, telle est la morale épicurienne. Toutes deux dessinent l'idéal d'une sagesse humaine fondée sur l'absence de troubles (ou ataraxie) et l'harmonie avec la nature.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Si le désir est insatiable, il risque d'entraîner l'homme dans des excès et de faire son malheur. Les sagesses antiques préconisaient ainsi une discipline des désirs. L'homme est malheureux parce qu'il désire trop et mal. Apprendre à désirer seulement ce que l'on peut atteindre, en restant dans les bornes du raisonnable, telle est la morale stoïcienne. S'arracher à la peur superstitieuse de la mort et des dieux et s'en tenir aux désirs naturels et nécessaires, telle est la morale épicurienne. Toutes deux dessinent l'idéal d'une sagesse humaine fondée sur l'absence de troubles (ou ataraxie) et l'harmonie avec la nature.

    Ajouté par Emmanuel9082

    La morale des stoïciens donne comme « solution » un retrait orgueilleux dans la maîtrise de la pensée, un désinvestissement du monde. Ce n'est pour Descartes qu'une étape, qu'une règle de la morale provisoire, celle qui est nécessaire pour conjuguer la prudence et la rigueur intellectuelle avec l'urgence de la vie. Le dernier mot de Descartes réside dans ce qu'il nomme « générosité », et qui permet à chacun de gagner l'estime de soi-même. L'homme est généreux quand « il sent en soi-même une ferme et constante résolution de bien user (de son librearbitre) cad de ne jamais manquer de volonté pour entreprendre et exécuter toutes les choses qu'il jugera être les meilleures : ce qui est suivre parfaitement la vertu. » - - Cette distinction peut être renforcée par les thèses stoïciennes qui nous incitent à renoncer aux désirs qui ne dépendent pas de nous : plutôt que de se condamner à souffrir sans fin, le stoïcien renonce.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La danse eut toujours pour objet d'apprivoiser la timidité du mâle, tout en le contraignant à maîtriser ses désirs., A. MAUROIS, Un art de vivre, p. 71.

    Ajouté par webmaster

    Prions-le d'allumer en nous le feu des saints désirs et d'éteindre l'ardeur cuisante des désirs coupables. George Sand, Lélia

    Ajouté par webmaster

    (...) les représentations elles-mêmes étaient soumises à ce mouvement d'ensemble, en hallucinant la réalisation des désirs ou en conservant dans l'inconscient le souvenir des désirs satisfaits ou des échecs et des conflits., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 183.

    Ajouté par webmaster

    ô bienheureux celui qui (...) Et qui, loin retiré de la foule importune, Vivant dans sa maison, content de sa fortune, A selon son pouvoir mesuré ses désirs!, H. DE RACAN, Stances, «Thirsis, il faut penser à faire la retraite.»

    Ajouté par webmaster

    "L'inclination que la raison du sujet ne peut pas maîtriser... est la passion." Kant, Anthropologie.

    Ajouté par webmaster

    Cette violence, cette impétuosité des désirs, il ne nous semble point tant qu'elle soit en nous, mais plutôt en l'objet même de nos désirs et qu'elle en constitue l'attrait., GIDE, Journal, 8 déc. 1929.

    Ajouté par webmaster

    « L'inclination que la raison du sujet ne peut pas maîtriser ou n'y parvient qu'avec peine est la passion. » Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798.

    Ajouté par webmaster

    La convoitise, la cupidité et l'avidité sont de ces mauvais désirs qui ont pour principe la concupiscence. Ils sont définis tous les trois de même par l'Académie : désirs immodérés. Ils ont pour but immédiat, non pas la jouissance, le plaisir, mais l'acquisition des choses qui les procurent. Ils marquent l'envie d'avoir (...) Ce qui distingue la cupidité, c'est son ardeur, sa violence., LAFAYE, Dict. des synonymes, p. 455.

    Ajouté par webmaster

    .1 à ces mots, je ne pus maîtriser un léger cri de frayeur, et ma physionomie exprima un tel effarement, que Lenoir en resta bouche béante., VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Tribulat Bonhomet, p. 110.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Faut il maîtriser ses désirs?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo