LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que peut changer la philosophie ? Comment gouverner la souveraineté ? >>


Partager

Faut-il se méfier de la raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il se méfier de la raison ?



Publié le : 8/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il se méfier de la raison ?
Zoom

La raison est une faculté commune à toute l'espèce humaine par différence avec l'animalité. Cette fonction est aussi conçue comme la capacité de saisir la vérité, la nature des choses non seulement ce qu'elles sont, mais les principes explicatifs qui en rendent compte.

De l'idée de raison , qui évoque des exigences de rigueur intellectuelle et des obligations morales, s'exhale parfois un parfum d'ennui. Nous tendons à la percevoir davantage comme un refus de la fantaisie et du plaisir que comme la source d'un art de vivre réellement séduisant. Pourtant, nonobstant cette image première, la raison est à l'origine de ce qu'il y a de plus humain en nous. Aussi le désir de sagesse s'ordonne-t-il par essence autour de cette idée de raison. La volonté de communiquer à autrui le logos, ou de le recevoir de lui, définit la forme minimale de la raison sans laquelle il n'y a pas de philosophie possible. Et pourtant, tout ne saurait être régi par la raison, il y a un excès dans l'usage de la raison, dont il faut se méfier. Peut-être même que dans la question de la limite de la raison se joue un certain arbitraire qui veut séparer la raison de la folie, et rendre celle-ci opaque à tout discours. Dés lors on ne saurait être que méfiant à l'égard de cet usage de la raison.



Mais plus encore, Kant, qui lui-même fait un usage rigoureux et régulier de sa raison, finit par évoquer l'envie que l'on peut ressentir à l'égard de ceux « qui n'accordent à leur raison que peu d'empire sur leur conduite «. Être trop raisonnable serait donc le reproche qu'il serait raisonnable d'adresser à celui qui est trop rationnel.Cette condamnation d'un usage excessif de la raison se prolonge dans la psychanalyse. Qu'est-ce, en effet, que l'obsessionnalité si ce n'est un caractère atteint par une soumission totale et aveugle à la puissance de la raison ? L'obsessionnel ne supporte pas en effet que l'on soit ni raisonnable ni rationnel. Le souci de la rigueur, de l'ordonnance est à ce point excessif qu'ils finissent par faire sombrer l'individu dans la névrose.[Il est déraisonnable d'être trop raisonnable]Être raisonnable, c'est accepter la réalité plutôt que de vouloir la changer. Descartes disait déjà « qu'il vaut mieux changer ses désirs que l'ordre du monde «. Mais n'est-on pas légitimement en droit de se demander si être raisonnable ne revient pas, en définitive, à être résigné ? Se contenter de la réalité, c'est refuser de s'engager pour la modifier.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2359 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il se méfier de la raison ? " a obtenu la note de :

10 / 10

Corrigé consulté par :
  • amelie97 (Hors-ligne), le 25/04/2011 é 25H17.
  • X45230 (Hors-ligne), le 27/12/2009 é 27H14.
  • Marie6729 (Hors-ligne), le 28/09/2009 é 28H20.
  • Kjnbhg20815 (Hors-ligne), le 18/02/2009 é 18H11.
  • July18144 (Hors-ligne), le 10/01/2009 é 10H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit