NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on être soi-même avec l'autre ? Peut-on penser l'avenir ? >>


Partager

Faut-il mépriser l'apparence ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il mépriser l'apparence ?



Publié le : 21/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il mépriser l'apparence ?
Zoom

À en juger par des expressions populaires bien connues : « L’habit ne fait pas le moine «, « Tout ce qui brille n’est pas d’or «, l’apparence serait trompeuse, déceptive et source d’un mépris justifié. Se demander s’il faut mépriser l’apparence revient donc à définir son mode opératoire : l’apparence est-elle trompeuse, masque-t-elle la réalité ? C’est à partir de l’analyse de l’apparence chez Platon que nous allons d’abord voir comment celle-ci possède un statut ambivalent, tantôt masquant l’être, tantôt y donnant accès. Nous verrons ensuite de quelle manière Hegel la pense, notamment en remarquant que l’être, pour se révéler, doit apparaître. Enfin, un détour par l’esthétique nous fera nous demander si, bien que l’être doive apparaître, l’apparaître ne peut être conçu pour lui-même, indépendamment de l’être.



Le sens commun laisse penser que les apparences sont méprisables, qu'il faut s'en méfier, mais aussi l'inverse. Par exemple, dans ces proverbes : « L'habit ne fait pas le moine et La plume fait l'oiseau Voilà pourquoi les références à l'opinion courante doivent être mesurées... Cependant, il n'est pas sans intérêt de partir d'une telle indétermination pour démarrer une argumentation. Les expressions courantes sont souvent riches, encore faut-il chercher ce qu'elles contiennent. Philosophiquement, même si l'illusion est une notion immédiatement appelée par le sujet, les contextes sont très variables et, devant un tel sujet, il faut savoir penser à toutes les parties du programme. C'est un sujet de synthèse. En effet, l'homme est confronté à l'apparence à de multiples niveaux : conscience, perception, jugement, désir, passion, existence, connaissance, discours, vérité, action, art, morale et politique, philosophie. Vous devez donc vous demander, notion par notion, s'il n'y a pas un exemple qui mettrait en scène la question, afin d'élaborer des arguments. Nous vous proposons des éléments de réflexion permettant d'organiser et d'aborder les éléments essentiels du sujet.   À en juger par des expressions populaires bien connues : « L'habit ne fait pas le moine », « Tout ce qui brille n'est pas d'or », l'apparence serait trompeuse, déceptive et source d'un mépris justifié.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2808 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il mépriser l'apparence ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • clairieb (Hors-ligne), le 13/03/2011 é 13H18.
  • philostinien (Hors-ligne), le 21/11/2010 é 21H20.
  • SCHARMED09 (Hors-ligne), le 21/11/2010 é 21H12.
  • smousmou (Hors-ligne), le 17/11/2010 é 17H18.
  • Maëly95 (Hors-ligne), le 09/11/2010 é 09H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit