Faut-il opposer les actes aux paroles ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on accéder à la réalité sans passer par ... L'amitié est-elle la forme idéale du rapport ... >>


Partager

Faut-il opposer les actes aux paroles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il opposer les actes aux paroles ?



Publié le : 24/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il opposer les actes aux paroles ?
Zoom

 

Analyse du sujet :

q  Un acte est un mouvement volontaire qui engage le corps. Or, on peut commencer par remarquer que dans la parole il y a très certainement des mouvements de la bouche pour prononcer des mots

q  Le sujet évoque une opinion commune, de l'ordre de la doxa, il faut dans un tel sujet commencer par réfléchir à la raison d'une telle opposition et chercher des exemples de la vie courante.

q  Mais si les paroles sont distinguées des actes,  c'est dans un premier temps car la parole prononcée n'a pas de corps. Un mot, en effet, n'a pas de chair. Il manque de la matérialité à la parole pour figurer parmi les actes, par ailleurs souvent compensé par l'écriture.

q  De plus, les paroles s'évanouissent instantanément, elles ne durent que dans le souvenir. Rien ne nous assure de leur conservation, livrées à l'imperfection du souvenir et de la mauvaise foi des hommes. 

q  Dans un second temps, il s'agit de différencier le moment de la parole et le moment de l'action selon l'expression courante « parler au lieu d'agir «. Celui qui se vante beaucoup n'est pas toujours celui qui agit. Le ridicule de certaines paroles rend compte du gouffre entre la réalité et ce qui en est rapporté par la parole.

q  Une autre opposition vient de ce que la parole n'engage à rien. On peut promettre quelque chose et ne pas « tenir sa parole «.

q  Enfin, il faut remarquer l'emploi du pluriel « les paroles «. Il connote une certaine profusion des paroles peu compatible avec l'image d'un « homme de parole « qui ne parle finalement que très peu.

Problématisation :

            Il semble que plusieurs raisons, plusieurs expériences pratiques, nous font opposer les actes et les paroles. Néanmoins, il s'agit de se demander si cette opposition est légitime et si elle peut fournir une opposition conceptuelle intéressante. Pour bien juger de la pertinence de cette opposition, il faut mettre en crise la pré-compréhension de ce qu'est une parole, de ce qu'elle engage d'un côté, et de ce qu'est un acte et ce qu'il engage dans l'autre.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Faut-il opposer les actes aux paroles ? Corrigé de 4588 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Faut-il opposer les actes aux paroles ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Chaimachlb (Hors-ligne), le 09/12/2016 é 09H13.
  • alicialemen-271284 (Hors-ligne), le 21/02/2016 é 21H17.
  • paulo-215360 (Hors-ligne), le 12/10/2013 é 12H16.
  • heavenlynash (Hors-ligne), le 09/10/2010 é 09H19.
  • Marie0pierre59362 (Hors-ligne), le 26/02/2010 é 26H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Faut-il opposer les actes aux paroles ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit