LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Expliquer est-ce dépoétiser ? La connaissance de soi peut-elle être sincère ... >>


Partager

Faut-il penser séparément le corps, l'esprit et le sujet pensant ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il penser séparément le corps, l'esprit et le sujet pensant ?



Publié le : 25/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il penser séparément le corps, l'esprit et le sujet pensant ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il penser séparément le corps, l'esprit et le sujet pensant ?




La conscience est une formation dérivée, dépendante de forces beaucoup plus profondes, et ne se préoccupe que de l'inessentiel et du futile. Elle n'apparaît d'abord que dans le cadre du rapport entre dominants et dominés, et répond à la faiblesse humaine du besoin de communication. Un solitaire ou une bête de proie s'en dispensent aisément. La conscience est d'abord langage, et celui-ci ne répond qu'à notre besoin d'autrui et de dialogue. On peut admettre que l'homme pense toujours, mais il est néanmoins rarement conscient : il n'a à l'être que dans le cadre étroit et inessentiel de la communication de ses propres pensées. Il n'y a donc pas lieu de diviniser la conscience, issue d'une faiblesse du Moi incapable de supporter sa solitude. Issue de la promiscuité et de l'instinct grégaire, elle est bête, plate, vulgaire, capable de n'exprimer que des généralités, marque du troupeau. Le Moi individuel, au contraire, se définit et se saisit par des forces beaucoup plus intimes, profondes, riches et fécondes qui échappent à cette conscience qui n'est que faiblesse pour autrui. Le véritable Soi est muet, profond, grave et silencieux. Son essence est la force vitale, la volonté de puissance, venue d'un fond obscur et chaotique, aux antipodes de la clarté futile de notre conscience.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1754 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il penser séparément le corps, l'esprit et le sujet pensant ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Eli38551 (Hors-ligne), le 05/10/2009 é 05H03.
  • Vendetta38413 (Hors-ligne), le 04/10/2009 é 04H17.
  • Emilie10391 (Hors-ligne), le 05/11/2008 é 05H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit