LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faire ce que l'on veut, est-ce faire ce qui p ... Faut-il vouloir contrôler sa vie ? >>


Partager

Faut-il préférer la résignation à la révolte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il préférer la résignation à la révolte ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il préférer la résignation à la révolte ?
Zoom

Un contrat suppose un échange de biens entre contractants, or renoncer à sa liberté, c'est renoncer à tout, c'est échanger un bien un bien infini (ma liberté) contre un avantage qui sera par définition disproportionné. Si je donne tout, que pourra-t-on me restituer en échange ? Ce contrat est un contrat de dupe. Je renonce à tous mes droits, je les donne à une autre qui en use à sa guise. Qu'aurais-je à réclamer contre lui ? Que pourrais-je faire s'il veut me nuire ? « C'est une convention vaine et contradictoire de stipuler d'une part une autorité absolue et de l'autre une obéissance sans borne. « Renoncer à ma liberté revient à promettre d'obéir inconditionnellement à un autre, donc à me considérer comme un simple instrument, un simple objet, une chose dont l'autre peut disposer à sa guise. Or, vouloir être un objet, un esclave, est impossible Je n'abdique pas alors simplement mes droits, mais que je renonce aussi à mes devoirs, que je me détruis comme être moral. Si celui auquel j'ai promis d'obéir m'ordonne de faire une  action que je juge atroce, de deux choses l'une, ou bien j'obéis, mais alors j'abdique tout jugement, me considère comme une machine, et me nie comme être moral, je ne suis alors (à mes  propres yeux) qu'un instrument animé, ou bien je refuse d'obéir et dans ce cas je fais éclater au grand jour que ce contrat de soumission est intenable,  que je n'ai jamais pu véritablement vouloir obéir inconditionnellement.


  • THESE: [Il n'y a que nos pensées qui sont réellement en notre pouvoir. Face aux injustices de la nature et des hommes, on ne peut que se résigner. La révolte ne fait qu'accroître les maux que nous endurons.]


Il faut distinguer ce qui dépend de nous et ce qui n'en dépend pas
Il est inutile de se révolter contre l'ordre des choses

  • ANTITHESE: [Sans esprit de révolte, les hommes ne seraient jamais devenus des êtres humains. Il est dans la nature de l'homme de se révolter contre tout ce qui limite sa liberté et contredit ses aspirations au bonheur.]


Critique du stoïcisme
De la révolte naît le progrès
La révolte est désir de vivre

  • SYNTHESE: [Le droit à la révolte, un droit de l'homme ?]

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 10049 mots (soit 14 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Faut-il préférer la résignation à la révolte ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • REMYDAUCHY (Hors-ligne), le 16/09/2010 é 16H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit