LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on se passer d'un maître ? Est-ce le regard du spectateur qui fait l'oeu ... >>


Partager

Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature ?



Publié le : 11/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature ?
Zoom

3)      Le pouvoir que donne l'idée d'une nature de l'homme : si la nature enveloppe un destin, celui qui définit l'homme d'une certaine façon et qui a du pouvoir sur lui en fait un esclave. Celui qui est capable de définir l'autre en fait un objet, quelque chose d'explicable, d'anticipable par rapport à sa nature. Selon l'expression de Sartre, il le fait tomber en nature «, c'est-à-dire qu'il le déloge de sa position de sujet inventant ses actes pour en faire un objet déterminé. Il est d'ailleurs facile de voir que dans les sociétés qui tolèrent l'esclavage il y a des castes, les esclaves sont considérés comme étant d'une autre nature que la caste dominante. Il convient donc de se méfier des discours politiques définissant l'homme d'une certaine façon, l'idée de la nature de l'homme qu'ils donnent est une façon d'asseoir leur pouvoir. III : Ne pas renoncer mais avancer avec prudence. 1)      Le principe de précaution : bien que les sciences semblent parfois menacer l'humanité de l'homme, il faut distinguer la recherche scientifique des applications qui en sont tirées. Le principe de précaution est un principe juridique qui consiste à retarder l'adoption de mesures qui pourraient déboucher sur des dommages graves. Il faut distinguer la recherche de l'application des connaissances, ce principe doit il s'appliquer à la recherche ? Par exemple, actuellement, la question se pose à propos de la manipulation du génome humain : elle est interdite, cependant cette interdiction freine les recherches, ne pourrait on pas autoriser la manipulation du génome dans le cadre du laboratoire ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1310 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Picthon (Hors-ligne), le 07/01/2011 é 07H23.
  • batbrat (Hors-ligne), le 21/11/2010 é 21H13.
  • BBA90 (Hors-ligne), le 13/11/2010 é 13H20.
  • Evans46711 (Hors-ligne), le 22/11/2009 é 22H17.
  • Elodie45353 (Hors-ligne), le 13/11/2009 é 13H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit