LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-Il Se Libérer Du Désir ? Faut-il avoir peur du Léviathan ? >>


Partager

Faut-il toujours se rendre à l'évidence ?

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Faut-il toujours se rendre à l'évidence ?



Publié le : 22/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il toujours se rendre à l'évidence ?
Zoom

L’évidence est ce qui va de soi, ce qui s’impose à l’esprit, comme une vérité incontournable. Elle est formée de sensations que ressent la personne comme individu, ou la société dans laquelle il vie en général. L’évidence joue un rôle important dans de nombreux domaines comme la Religion, la Politique, la Science, la Recherche, mais aussi la Vie quotidienne. On peut donc légitimement se poser la question : Doit on « se rendre » dans le sens accepter sans condition, à l’évidence, y a-t-il là un devoir et que risque-t-on si on ne le fait pas ?
 
 Pour la Religion les croyants doivent se rendre à l’évidence, sans émettre le moindre doute sur la parole Divine même si, et c’est là la seul évidence, cette parole est retranscrite par des humains (Prêtre, Imam, Gourou). Toutes les religions, Chrétienne, Musulmane, etc, sont basées sur des faits dont on ne peut prouver la véracité ou même la possibilité d’avoir existé. C’est pour cela qu’il faut se rendre à l’évidence, accepter sans contradiction possible et prendre ces faits comme des moments de vérité incontestables. Dans les religions il y a ce qu’on appelle « des miracles » et si ces miracles sont une évidence pour les résultats visibles qu’ils provoquent, le processus pour y arriver n'a rien d'évident. Lorsque un « paralysé » remarche à Lourdes , s’agit il vraiment de l’intervention de Marie, ou d’un processus physiologique induit de la volonté, même inconsciente, du pèlerin qui, de par sa présence dans un lieu dit sacré, trouve en lui les ressources de se « guérir ». Cet exemple vaut pour toutes les religions, croyances, qui ont toutes un lieu « Saint » (la Mecque pour les Musulmans, Jérusalem pour les Juifs, Le Gange pour les Indous…). La guérison étant le résultat d’un phénomène inconscient difficile à expliquer par la science, il est facile de d’invoquer une intervention de Dieu plutôt que de se rendre à l’évidence que la science ne peut pas tout expliquer, et que l’homme malgré toute son intelligence et sa puissance, ne connais pas tout et n’est pas le maitre de l’univers.
 
 Pour la Science et la Recherche l’évidence est un sentiment dangereux parce qu’elle risque fausser les résultats des analyses, la compréhension des données, la mise en doute de celles-ci, le sens critique fondement de toute recherche. L’évidence peut être associé à un préconçut sans la moindre remise en question. Donc...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Faut-il toujours se rendre à l'évidence ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

« La philosophie n'est pas autre chose que l'effort de l'esprit pour se rendre compte de l'évidence, c'est-à-dire pour éclairer... ce dessous infini de la pensée que la nature nous délivre d'abord. Disons-le hardiment, philosopher c'est expliquer au sens vulgaire des mots le clair par l'obscur. Car la philo- 10 sophie a sa clarté à elle, bien supérieure à celle de l'évidence. Mais pour conquérir cette autre clarté, il faut un effort et quelque courage. » (LAGNEAu, OEuvres. P. U. F.)

Ajouté par webmaster

Ainsi il y a de l'évidence et de l'obscurité, pour éclairer les uns et obscurcir les autres; mais l'évidence est telle, qu'elle surpasse, ou égale pour le moins, l'évidence du contraire (...), PASCAL, Pensées, VIII, 564.

Ajouté par webmaster

Il faut toujours rendre justice avant que d'exercer la charité. Traité de morale Malebranche, Nicolas

Ajouté par webmaster

Il faut toujours rendre justice avant que d'exercer la charité. [ Traité de morale ] Malebranche, Nicolas

Ajouté par webmaster

(...) la force de l'évidence se manifeste précisément par les répugnances dont elle triomphe., LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Évidence.

Ajouté par webmaster

Il faut peu de chose pour rendre le sage heureux; rien ne peut rendre un fol content, c'est pourquoi presque tous les hommes sont misérables., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 538.

Ajouté par webmaster

L'homme, en ses passions toujours errant, sans guide, A besoin qu'on lui mette et le mors et la bride : Son pouvoir malheureux ne sert qu'à le gêner; Et, pour le rendre libre, il le faut enchaîner., BOILEAU, Satires, X.

Ajouté par webmaster

Souvenez-vous, en parlant à la pupille, de les rendre tous plus noirs que l'enfer. - Vous avez raison. - La calomnie, docteur, la calomnie! Il faut toujours en venir là., BEAUMARCHAIS, le Barbier de Séville, IV, 1.

Ajouté par webmaster

Le signe auquel on reconnaît l'ordre naturel c'est -(selon les Physiocrates) «l'évidence» (...) Mais encore faut-il que cette évidence soit perçue - la lumière la plus éclatante ne peut être vue que par l'oeil - par quel organe le sera-t-elle? Par l'instinct? par la conscience? par la raison? (...) on peut dire que l'ordre naturel était celui qui apparaissait comme «évidemment» le meilleur, non pas à n'importe qui, mais à des esprits raisonnables, cultivés, libéraux, tels qu'étaient les Physiocrates., GIDE et RIST, Hist. des doctrines économiques, p. 10.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo