NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il préférer la résignation à la révolte ... La routine est-elle inévitable dans la vie ? >>


Partager

Faut-il vouloir contrôler sa vie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il vouloir contrôler sa vie ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il vouloir contrôler sa vie ?
Zoom

Les notions importantes de ce sujet sont la volonté et le contrôle. Pour bien comprendre de quoi il s’agit ici il faut commencer par leur définition. Le contrôle peut se définir comme étant la mise en place de limites ou règles permettant d’ordonner une action. La volonté est de prime bord une tension vers, elle est le moteur de l’action ; elle est la force qui permet la réalisation d’un projet. La volonté de contrôle de l’existence de chacun consiste à régler son domaine d’action. L’individu limite son pouvoir, il ne peut pas tout faire, sa liberté se trouve contrainte. Le fait de régler sa vie via le respect de certaines normes permet en même temps à l’individu de se reconnaître au sein de son existence. En effet il devient alors un acteur raisonnable donnant sens à sa vie. Cependant si en théorie le contrôle de sa vie est préférable voire nécessaire sans quoi la vie elle-même perd son sens, en pratique le contrôle de sa vie n’est pas toujours possible. Les passions, les actions instantanées, sans plan d’action, sont les exemples de potentiels dérèglements pouvant advenir au sein de l’existence humaine. La volonté elle-même de contrôle ou de régulation se trouve limitée par la nature de son champ d’application. Un autre problème est celui du conflit possible entre la volonté et la liberté, en pratique et en théorie. Est-ce que la limitation de mon champ d’action doit être perçue comme une limitation de ma liberté ? Pour répondre à ces différents problèmes nous procéderons en trois étapes. La première consiste à envisager la possibilité d’une liberté illimitée qui remettrait en cause la possibilité du contrôle de sa vie. La deuxième étape tend à souligner les limites de cette première conception de la liberté, a-t-elle vraiment un sens et si oui lequel ? Enfin nous tenterons de rendre compatible la sauvegarde de la liberté et la volonté de la contraindre.



Mais voici ce qui est beau et juste suivant la nature, je te le dis en toute franchise, c'est que, pour bien vivre, il faut laisser prendre à ses passions tout l'accroissement possible, au lieu de les réprimer, et, quand elles ont atteint toute leur force, être capable de leur donner satisfaction par son courage et son intelligence et de remplir tous ses désirs à mesure qu'ils éclosent. [...] La vérité, que tu prétends chercher, Socrate, la voici : le luxe, l'incontinence et la liberté, quand ils sont soutenus par la force constituent la vertu et le bonheur. » PLATON, Gorgias, 492b-c. La volonté contraignante est ici condamnée au profit des passions qui doivent pouvoir s'épanouir afin de rendre l'homme heureux. L'introduction de contraintes dans la vie humaine, conséquence de la volonté de contrôle, loin de permettre une existence heureuse en est bien plutôt un obstacle.   Transition : La liberté illimitée et les bénéfices qu'elle semble apporter à l'espèce humaine remettent en cause le caractère souhaitable du contrôle de la vie.   Deuxième partie : Les limites de l'absence de contrôle.   2.1 La liberté illimitée devient une liberté d'indifférence.   « Car elle [la volonté] consiste seulement en ce que nous pouvons faire une chose, ou ne la faire pas (c'est-à-dire affirmer ou nier, poursuivre ou fuir) ; ou plutôt seulement en ce que, pour affirmer ou nier poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons en telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2467 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il vouloir contrôler sa vie ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • albert94 (Hors-ligne), le 15/04/2012 é 15H19.
  • silviiia (Hors-ligne), le 11/03/2011 é 11H04.
  • Florence16602 (Hors-ligne), le 04/04/2009 é 04H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit