NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A-t-on raison d'affirmer que toute vérité n'e ... L'art n'a-t-il pour fonction que de nous libé ... >>


Partager

Faut-il vouloir être heureux ? (Le bonheur est-il le but de l'existence ?)

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il vouloir être heureux ? (Le bonheur est-il le but de l'existence ?)



Publié le : 8/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Faut-il vouloir être heureux ? (Le bonheur est-il le but de l'existence ?)
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il vouloir être heureux ? (Le bonheur est-il le but de l'existence ?)




Enfin, le propre d'un agent moral est de laisser en arrière tout ce qui importe pour lui quand il s'agit de faire son devoir. Bref, nous nous trouvons devant la corrélation de deux divisions : d'une part celle que nous sommes pour nous-mêmes et que signifient chacune à leur manière les notions de la pensée et du devoir, et d'autre part celle de ce qui importe et de ce qui compte. Ainsi l'examen de l'opinion qui nous est proposée doit-il se faire au double niveau de l'énoncé et de l'énonciation, puisque c'est à la fois d'une division dans l'objet d'une parole éventuelle et dans son sujet qu'il s'agit. D'un point de vue général, on peut dire que le premier niveau décide du second, car si l'opinion examinée se révèle être vraie, la question de l'énonciation perdra de sa pertinence : en tant qu'il est vrai, par exemple, le théorème de Pythagore est libéré de la vie de son auteur et de l'incidence de son idiosyncrasie, dont en fait il devait tout de même bien procéder. D'un autre côté, il est pourtant impossible de séparer un énoncé de son énonciation : le sens d'un énoncé, c'est la possibilité de son énonciation, ainsi qu'on l'indique fréquemment en posant une question théorique sous la forme d'un " peut-on dire que... ". En quoi nous désignons l'objet final de notre élaboration : dans la double question " est-ce vrai ? " et " qui dit cela ? ", c'est une position subjective qui est interrogée : celle du rapport à sa propre vie et à la vérité dont elle peut éventuellement relever.Mais le problème tient d'abord à ce que cette vérité elle-même est divisée : elle est actuelle pour les héros et les créateurs, mais représentative pour les agents moraux, puisque les héros et les créateurs adviennent à eux-mêmes dans la surprise de ne s'être pas représentés ce qu'il sont pourtant en train de faire, quand les agents moraux se reconnaissent dans leur propre certitude, agir moralement consistant à faire ce qu'on se représentait nécessairement devoir faire.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1576 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il vouloir être heureux ? (Le bonheur est-il le but de l'existence ?) " a obtenu la note de :

5.3 / 10

Corrigé consulté par :
  • Calimero-262352 (Hors-ligne), le 24/09/2015 é 24H05.
  • jubujujubu-252726 (Hors-ligne), le 19/01/2015 é 19H20.
  • durant (Hors-ligne), le 15/12/2010 é 15H17.
  • 12345668745 (Hors-ligne), le 20/05/2010 é 20H21.
  • Claire17438 (Hors-ligne), le 05/04/2010 é 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit