LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La science est-elle en mesure de dicter des ... Être contraint et s'obliger est-ce la même c ... >>


Partager

Faut-il vouloir penser par soi-même?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il vouloir penser par soi-même?



Publié le : 30/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il vouloir penser par soi-même?
Zoom

 

Rappelons que la problématique est l’ensemble des problèmes qui gisent sous le sujet, hiérarchisés en vue de leur résolution dans le corps de la dissertation. Pour qu’il faille vouloir penser par soi-même, il faut déjà que ça soit possible. Le premier problème que nous devons résoudre pour pouvoir répondre à la question du sujet peut donc se formuler sous la forme de la question suivante :

  1. Dans quelle mesure peut-on penser par soi-même ?

Répondre à cette première question limitera déjà le champ de la pensée autonome. Il faudra alors trouver un motif qui nous fera vouloir penser par nous-même, puis nous demander s’il est aussi un devoir. D’où les questions :

  1. Y a-t-il des raisons de vouloir penser par soi-même ?
  2. Ces raisons, s’il y en a, sont-elles des devoirs ?


Le motif ne vaut donc qu'une fois. Deuxièmement, ce motif, en particulier s'il ne vaut qu'une fois, ne pourra pas être élevé au rang de devoir. Troisièmement, même s'il était un motif valable, il nous enjoindrait à rester toujours enfermé en nous-même, ce qui reviendrait au plus profond solipsisme. L'autonomie de la pensée ne peut pas équivaloir à un cloisonnement de celle-ci sur elle-même : l'ouverture au monde reste nécessaire. Il convient donc de repenser le statut du « par soi-même » en y intégrant l'ouverture au monde. Une autonomie qui se déploie néanmoins dans le monde revient à une absence de contrainte qui entraverait l'autonomie : en d'autres termes cette autonomie s'appelle liberté. II - Y a-t-il des raisons de vouloir penser librement ?   Nous avons redéfini l'autonomie de la pensée en terme de liberté. Il faut maintenant trouver un motif valable pour préférer cette pensée libre à d'autres. Ici surgit un nouveau problème : le vouloir à un motif qui le détermine à se porter sur un objet, qui est ici la pensée libre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1998 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il vouloir penser par soi-même? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • manemma-274803 (Hors-ligne), le 05/11/2016 é 05H16.
  • tomtom57-216151 (Hors-ligne), le 16/10/2013 é 16H20.
  • jakk.messi-215894 (Hors-ligne), le 15/10/2013 é 15H18.
  • Yazow-215867 (Hors-ligne), le 15/10/2013 é 15H16.
  • mark57350-215733 (Hors-ligne), le 14/10/2013 é 14H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit