LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vouloir toujours avoir raison, est-ce un gran ... Faut-il voir toutes choses « sous l'aspect de ... >>


Partager

La femme est-elle l'« avenir de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La femme est-elle l'« avenir de l'homme ?



Publié le : 18/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La femme est-elle l'« avenir de l'homme ?
Zoom

La célèbre citation d’Aragon peut étonner à première vue. En effet, en quoi peut on privilégier un sexe plutôt qu’un autre pour l’avenir de l’Humanité? Il faut s’interroger principalement sur de thème d’avenir. En effet, l’avenir est une notion vague et incertaine. Si on l’envisage du point de vue d’un état futur, l’expression « la femme est l’avenir de l’homme « peut paraître absurde : l’homme ne se transformera pas en femme! Cependant si on parle de l’avenir de point de vue du progrès de l’Humanité, la phrase prend une tournure plus politique. En effet, le femme a longtemps été écartée de la scène publique, elle ne pouvait prendre aucune décision concernant l ‘état voire même concernée la vie sociale. La société a été très longtemps phallocrate, l’homme s’est réservé exclusivement la place de maître et de dirigeant. Ainsi, l’histoire de l’homme, c’est à dire son passé, n’a t elle été créée que par les décisions de du sexe masculin. La société a été fondée sur un modèle de pensée masculine, la femme n’a été considérée que comme un instrument reproducteur ou au mieux un soutien. Si la femme est l’avenir de l’homme, ce n’est pas seulement en tant que génitrice elle est l’avenir de l’homme d    ans le sens où la libération de la femme a aboli beaucoup d’obstacles pour celle ci. Grâce aux ouvertures des grandes écoles, à la permission de gouverner, à la démocratie, la femme peut enfin agir sur la scène politique. Elle peut intervenir dans les décisions sociales, du moins dans la plupart des sociétés le XXe siècle a été celui ou la femme a acquis le plus de droits, le groupe de décisionnaires n’a jamais été aussi féminin. Ainsi nous assistons à une nouvelle époque, celle de l’ère de la femme . Grâce aux lois de parité, la femme pourra plus influencer sur les choix politiques, l’Humanité va connaître un état jusqu’alors inconnu, un état où la femme aura son mot à dire. L’avenir de l’homme se comprend alors comme l’avenir de l’humanité. Cependant, l’homme ne se trouve t il pas écarté de la scène, ne doit on pas dire comme Marx que « l’homme est l’avenir de l’homme «, mais utiliser ce terme d’homme comme genre humain. La présence de la femme dans les actions publiques va certes modifier le modèle social au fur et à mesure mais elle ne pourra le faire qu’en parité avec l’homme. Ne doit on alors pas plutôt dire que la femme va influencer l’avenir de l’homme et le sien par la même occasion?



.. Nous ne croyons plus que la vérité soit encore la vérité dès qu'on lui retire ses voiles : nous avons trop vécu pour croire cela. Aujourd'hui c'est pour nous une affaire de convenance qu'on ne saurait voir toute chose mise à nu, ni assister à toute opération, ni vouloir tout comprendre et tout "savoir" [...] On devrait mieux honorer la pudeur avec laquelle la nature se dissimule derrière des énigmes et des incertitudes bigarrées. Peut-être la vérité est-elle femme et est-elle fondée à ne pas laisser voir son fondement (Gründe), peut-être son nom, pour parler grec, serait-il Baubô ?... O ces Grecs, ils s'entendaient à vivre : ce qui exige une manière courageuse de s'arrêter à la surface, au pli, à l'épiderme ; l'adoration de l'apparence, la croyance aux formes, aux sons, aux paroles, à l'olympe tout entier de l'apparence.   Nietzsche Nous savons désormais trop bien certaines choses, nous autres hommes conscients : ô comme nous apprenons désormais à bien oublier, à bien ne-pas-savoir, en tant qu'artistes. [...] Ce mauvais goût, cette volonté de vérité, de la "vérité à tout prix", ce délire juvénile dans l'amour de la vérité nous l'avons désormais en exécration : nous sommes trop aguerris, trop graves, trop joyeux, trop éprouvés par le feu, trop profonds pour cela... Nous ne croyons plus que la vérité soit encore la vérité dès qu'on lui retire ses voiles : nous avons trop vécu pour croire cela. Aujourd'hui c'est pour nous une affaire de convenance qu'on ne saurait voir toute chose mise à nu, ni assister à toute opération, ni vouloir tout comprendre et tout "savoir" [.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 693 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La femme est-elle l'« avenir de l'homme ?" a obtenu la note de :

10 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • toto29760-255486 (Hors-ligne), le 13/12/2015 é 13H09.
  • camillux-186829 (Hors-ligne), le 21/11/2012 é 21H16.
  • tm08 (Hors-ligne), le 16/03/2012 é 16H19.
  • paul52 (Hors-ligne), le 28/12/2011 é 28H21.
  • edentavernier (Hors-ligne), le 01/10/2011 é 01H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit