FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Thèmes principaux de L'Écume Des Jours L'Éducation Sentimentale de FLAUBERT >>
Partager

FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris

Echange

Aperçu du corrigé : FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris



Document transmis par : ???


Publié le : 30/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris
Zoom

GENRE DE L’ŒUVRE : Roman à la limite du fantastique.
 
 PLAN, CHOIX NARRATIFS, CONSTRUCTION : C’est un roman composé de soixante-huit chapitres de tailles très différentes, d’une simple demi-page à une dizaine de pages, précédés d’une dédicace à sa première femme ornée d’un dessin et d’un avant-propos. Boris Vian mélange habilement les épisodes de récit et les dialogues donnant ainsi à son roman des airs de scénario de film, en rendant presque réelles et visuelles certaines scènes. Le roman se divise à la moitié des chapitres, il existe un avant la maladie de Chloé et un après. Tout cela est complété par les saisons qui sont inversées par rapport au contenu des chapitres : le bonheur en hiver et le malheur au printemps.
 
 EXPLICATION ET JUSTIFICATION DU TITRE : On peut penser que Boris Vian a fait une métaphore sur le mot écume qui est cette mousse blanchâtre qui se forme à la surface d’un liquide que l’on agite, que l’on chauffe ou qui fermente. C’est tout ce qui reste des jours d’une vie, peut être l’amour que se sont portés les protagonistes. Le mot « écume » renvoie peut être aussi à la maison de Colin qui, en se rétrécissant se transforme en marécage. On peut imaginer que ce marécage peut également renvoyer à l’ambiance humide des bayous de la Louisiane, berceau du jazz que Boris Vian adore et dont la musique est omniprésente dans le roman.
 
 LIEUX, EPOQUE, DUREE, DATES : Tout le roman se déroule sur deux lieux : une grande ville, qui possède un métro (39) une patinoire (39) qui est Paris mais qui n’est jamais nommée, seuls des monuments nous renseignent : musée du Louvre, Gare Saint-Lazare,(84,85), Le Bourget (147) et l’appartement de Colin. Boris Vian décrit des lieux bizarres comme les mines de cuivre, la campagne en direction du Sud, la montagne. Les seules vraies références à des lieux précis ont un rapport évident avec le Jazz, la passion de l’auteur, La Nouvelle-Orléans (dans l’avant-propos), Memphis et Davenport (à la fin du roman) (villes dans lesquelles il n’a jamais été). Sa passion pour le Jazz lui fait donner des noms de grands musiciens à des rues : Louis Armstrong (27), Sidney Bechet (165), la maison Gershwin (187). Ce qui surprend le lecteur c’est que sous une apparence de réalité l’univers décrit s’approche plutôt d’un monde fantastique les maisons rétrécissent, les rues s’inclinent : on est constamment surpris.
 Deux époques se disputent l’intérêt du lecteur : l’Hiver avec ses places de glace (49), le gel (50), les larmes qui gelaient (66), la neige (140), les flocons (143) et la neige qui est encore citée (146) et le Printemps avec ses feuilles des arbres grandes, la sève (163), l’odeur de bourgeons et de fleurs (196), le soleil dépliait lentement ses rayons (196). Aucune date précise n’est fournie, la durée, elle, se voit dans le passage d’une saison à la l’autre et dans quelques indications «  demain ou après-demain » (155) « cela fait longtemps qu’on ne les a vu » (155) et « tu as vieilli de dix ans depuis huit jours » (233).
 
 LES PERSONNAGES PRINCIPAUX :
 
 Colin : C’est le protagoniste du roman, on ne sait que très peu à quoi il ressemble, la seule description physique nous dit qu’il a « les cheveux clairs » (p21) et qu’il «  avait la tête ronde, les oreilles petites, le nez droit, le teint doré » (p 22). On sait qu’il a 22 ans (p23) et qu’il est rentier (p24) et célibataire. Il nous apparaît d’abord comme un homme incapable de se débrouiller tout seul, il a besoin d’aide pour séduire les filles, pour manger et même pour faire le nœud de sa cravate. Il apparaît au lecteur comme timide, superficiel et snob. Il aime le jaune et le violet couleurs que l’on retrouve plusieurs fois (39,65,105,157,179) Il va changer dès qu’il va tomber amoureux de Chloé (73,76) mais Boris Vian en fait un personnage torturé « désespéré et heureux » (79). C’est un chic type, généreux (95,97). Il est capable d’éprouver de vraies émotions : la peur (172), la tristesse (185). Il est anéanti à l’annonce du diagnostic (211) de la maladie de Chloé et va tout faire pour essayer de la guérir jusqu’à se ruiner, travailler. On assiste à sa déchéance physique (297) qui va empirer après la mort de Chloé, Colin dépérit doucement (333,334), après la splendeur, la misère. L’amour l’a métamorphosé, il va petit à petit se transformer en héros tragique.
 
 Chloé : C’est le grand amour de Colin. Elle a «  les lèvres rouges, les cheveux bruns, l’air heureux, les yeux bleus &raqu...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Il s'essaye même à l'opéra et écrit Fiesta, pour Darius Milhaud. Ses romans saisissants complètent et couronnent l'éventail de ses activités littéraires : L'Arrache-coeur (1953) est dominé par le personnage tyrannique d'une mère possessive, L'Automne à Pékin, L'Herbe rouge... Par son génie d'inventeur, Boris Vian, méconnu de son vivant, devint rapidement un mythe après sa mort précoce (1959), fascinant le public par ses passions, son oeuvre dense et éclectique et ses idées antimilitaristes. «L'histoire d'amour la plus poignante de notre temps» De L'Ecume des jours, Raymond Queneau a dit qu'il s'agit de « l'histoire d'amour la plus poignante de notre temps». Attachante, elle l'est par la simplicité de son déroulement, et par la fraîcheur de son style qui lui confère une valeur littéraire indéniable : Vian, inventeur des mots, a traduit -une histoire simple dans un langage nouveau.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Colin s'assit sur un tabouret au siège capitonné de caoutchouc alvéolé (...), Boris VIAN, l'Écume des jours, I, p. 14.

Ajouté par webmaster

Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun. Boris Vian, L'Écume des jours.

Ajouté par webmaster

D'un geste rapide, Nicolas coupa le courant du four et mit en marche le chauffe-assiettes., Boris VIAN, l'Écume des jours, I, p. 14.

Ajouté par webmaster

Les boutons tournèrent rapidement en faisant un petit cliquettement clair., Boris VIAN, l'Écume des jours, XXIX, p. 100 (1946).

Ajouté par webmaster

Puis il prit, pour chacun, deux assiettes de porcelaine blanche croisillonnées d'or transparent (...), Boris VIAN, l'Écume des jours, I, p. 16.

Ajouté par webmaster

Je te félicite, dit Chick. Il évitait de regarder Alise. - Qu'est-ce qu'il y a vous deux? dit Colin. Ça n'a pas l'air de carburer fort., Boris VIAN, l'Écume des jours, XV, p. 56.

Ajouté par webmaster

Ils (...) commencèrent à garnir les chaises des Musiciens au moyen d'éléments décoratifs. Le Chuiche les dépliait, soufflait dessus pour les dépoussiérer (...), Boris VIAN, l'Écume des jours, XVIII, p. 64.

Ajouté par webmaster

Il émanait de son corps souple et ascétique une radiance extraordinaire, et le public, captivé par le charme redoutable qui parait ses moindres gestes, attendait (...), Boris VIAN, l'Écume des jours, XXVIII, p. 94.

Ajouté par webmaster

(...) tous se rassemblèrent alors, et suivirent Chloé qui pénétra la première dans l'ascenseur. Les câbles d'icelui s'allongèrent tant sous le poids de sa trop lourde charge, qu'il n'y eut pas besoin d'appuyer sur le bouton (...), Boris VIAN, l'Écume des jours, XXI, p. 72.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

FICHE DE LECTURE : L'ECUME DES JOURS (1947) VIAN Boris

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo