La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Animaux Malades De La Peste Les Aveugles, Commentaire Composé Maeterlinck >>
Partager

La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste

Echange

Aperçu du corrigé : La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste



Document transmis par : Mathieu38442


Publié le : 10/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste
Zoom

 

Les animaux malades de la peste, La Fontaine

 

La Fontaine commence à publier ses fables en 1668 , il les dédie au dauphin alors âgé de sept ans. Ces fables visent à donner sous une forme légère et ludique un enseignement moral (plaire et instruire). La Fontaine part d’une histoire grâce à laquelle il illustre une morale.

Ici le récit présente des animaux qui tiennent conseil et qui cherchent à déterminer lequel d’entre eux est le plus coupable et mérite de mourir pour sauver le reste de la population de la peste, fléau qui s’abat sur eux. Cette fable apparaît comme l’occasion pour La Fontaine de mener une réflexion sur la justice.

En quoi cette fable constitue t elle un apologue ?

Nous verrons tout d’abord l’importance des personnages et en quoi ils correspondent à des types, puis nous étudierons la progression de l’action avant de nous intéresser à la visée morale du récit.

 

     I. L’importance des personnages.

 

Les personnages de cette fable sont tous des animaux comme souvent dans les fables de La Fontaine, cependant, si on les observe bien, tous correspondent à un type bien précis.

 

        1. Le lion.

a. Prééminence du lion.

*  On peut reconnaître dans la description faite du lion la personne du roi. Comme nous l’indique l’auteur au vers 15 le lion est au centre : « le lion tint conseil »

* si l’on observe la répartition de la parole, c’est à dire les passages au discours direct on voit bien que le lion domine : il est le premier à prendre la parole et 19 vers lui sont consacrés.

 

b. Maîtrise du langage.

* Par sa maîtrise du langage, on voit bien que le lion est de haut rang (pas d’Alexandrie !!!!!!!!!) il sait ménager son auditoire, s’adresse à eux avec des termes plutôt flatteurs : « mes chers amis. », parle à la première personne du pluriel, ainsi il inclut le peuple dans ses propos : « ne nous flattons donc point, voyons sans indulgence. » : se met au même rang que le reste de la population alors qu’en fait il est bien supérieur à eux.

* De plus son discours est organisé par de nombreux connecteurs logiques : « donc », « donc », « mais », « car »

    - modalisateurs qui marquent le doute : « peut être », « je crois », « je pense » : en fait, le lion ne doute pas vraiment mais il fait comme si pour se donner une meilleure image.

    - utilisation des impératifs : « ne nous flattons donc point, voyons »

         ⇨ Pour toutes ces raisons, on voit bien que le lion dans l’esprit de La Fontaine, n’est autre que le roi.

 

        2. Le renard.

Il représente le courtisan et apparaît comme un personnage rusé comme souvent dans les fables ou histoires où il est question de renard.

a. Hypocrite.

Le renard est très hypocrite : il cherche à obtenir les bonnes grâces du lion, tel le courtisan avec son roi, et pour cela il commence par le flatter : l’apostrophe du début annonce la couleur : « sire, vous êtes trop bon roi », de plus la répétition de l’adverbe trop : « trop bon roi », « trop de délicatesse. » indique bien le caractère excessif des propos du renard : il feint d’admirer le roi, mais il en fait trop et est hypocrite. Il souligne la délicatesse de son roi et les scrupules excessifs qu’il a. Puis, il lui dit que ce fut un honneur pour les animaux qu’il a dévoré, d’être dévoré par lui : « vous leur fîtes, seigneur, en les croquant, beaucoup d’honneur » !

 

b. La ruse du renard.

En plus d’être très hypocrite, le discours du renard montre à quel point celui ci est rusé. En effet, non seulement il flatte le lion mais en plus il lui montre que ce qu’il a fait n’était en rien mauvais : « Est ce un pêché ? Non, non » ; en effet, il ne s’agissait que de « canaille, sotte espèce. ». quant au berger, nul mal non plus de l’avoir tué puisqu’il fait parti de ceux qui cherchent à dominer les animaux : « étant de ces gens là qui sur les animaux se font un chimérique empire. » 

En confortant le roi dans ses actions le renard non seulement se fait bien voir ce qui lui évitera d’être sacrifié, si le lion doit choisir un animal. En plus, en ne parlant que du roi, il évite de parler de lui, et des mauvaises actions qu’il a pu faire.

=> La Fontaine, décrivant le renard, se moque de tous les courtisans, ces gens qui faisaient partie de la cour du roi, et qui le flattaient hypocritement pour obtenir ses faveurs.

 

        3. L’âne.

L’âne représente le peuple, il est très naïf. Il obéit à l’exhortation du roi à dire la vérité et à révéler l’état de sa conscience, et se présente de lui même comme coupable. Son « crime », est d’avoir mangé l’herbe d’un pré, il termine en disant : « je...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins, Au dire de chacun étaient de petis saints. L'âne vint à son tour et dit : « J'ai souvenance Qu'en un pré de moines passant, La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense, Quelque diable aussi me poussant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net. » A ces mots, on cria haro sur le baudet.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 Voyons, Guguste, votre analyse des -Animaux malades de la peste? - Mon papa, il y a la peste dans un pays... c'est une vilaine maladie... on a mal au ventre, on est jaune et on se tortille, n'est-ce pas? - Je ne puis pas affirmer que l'on se tortille... je demanderai cela au docteur; mais va toujours. - Les animaux ne se soucient pas d'avoir la peste... comme nous autres nous n'aimons pas à avoir du bobo?, Ch. PAUL DE KOCK, la Grande Ville, p. 210.

Ajouté par webmaster

(...) la maladie (...) emportait trois ou quatre malades dont on espérait la guérison. Ils étaient les malchanceux de la peste, ceux qu'elle tuait en plein espoir., CAMUS, la Peste, p. 291.

Ajouté par webmaster

La peste (...) Faisait aux animaux la guerre. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés., LA FONTAINE, Fables, VII, 1.

Ajouté par webmaster

C'est ainsi que ces hommes en vinrent à négliger de plus en plus souvent les règles d'hygiène qu'ils avaient codifiées (...) à courir quelquefois, sans être prémunis contre la contagion, auprès des malades atteints de peste pulmonaire (...), CAMUS, la Peste, p. 212.

Ajouté par webmaster

Un mal qui répand la terreur, Mal que le ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom), Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre., LA FONTAINE, Fables, VII, 1.

Ajouté par webmaster

(...) les familles devaient obligatoirement déclarer les cas diagnostiqués par le médecin et consentir à l'isolement de leurs malades (...), CAMUS, la Peste, p. 66.

Ajouté par webmaster

(...) les familles devaient (...) consentir à l'isolement de leurs malades dans les salles spéciales de l'hôpital., CAMUS, la Peste, p. 66.

Ajouté par webmaster

Une autre partie des équipes (...) en l'absence de personnel spécialisé, conduisit les voitures des malades et des morts., CAMUS, la Peste, p. 151.

Ajouté par webmaster

(...) les familles devaient (...) consentir à l'isolement de leurs malades dans les salles spéciales de l'hôpital., CAMUS, la Peste, p. 66 ( Équiper, cit. 7).

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédente

La Fontaine: Les Animaux Malades De La Peste

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo