Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< On parle de sciences de l'homme: pourquoi l'h ... Existe-t-il de belles choses ou y a-t-il seul ... >>


Partager

Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?



Publié le : 13/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?
Zoom

Lorsque l’on dit de quelqu’un « il est fou «, ou encore « c’est un enfant « ou enfin « c’est un primitif « on semble avoir tout dit. On a, semble-t-il, expliqué son caractère anormal. C’est donc un jugement porté par celui qui se considère normal. Si effectivement ils apparaissent comme des figures de l’autre, ils semblent être en- deçà de l’humanité : l’enfant est un homme en puissance à réaliser par l’éducation, le fou est celui dont l’éducation à échouer et le primitif appartient à un peuple proche de l’origine de l’humanité.

Que nous apprennent de l’homme l’enfant, le fou et le primitif ? En tant que figure du naturel par rapport à l’homme social nous apprennent-ils que l’homme est un être socialement conformé ? Mais ce ne sont pas que des figures du naturel ils sont également déterminés par des contraintes extérieures. L’homme serait-il au contraire une figure de l’autodétermination et un être critique ? Cependant, leur différence est-elle le fruit d’une évaluation sociale ? Dès lors ils ne nous apprendraient rien sur l’homme, mais bien sur la normativité des critères de différenciation.



L'hétéronomie des phénomènes fait d'eux des choses parmi les choses. Par opposition l'homme serait l'être qui est déterminé par une cause interne à savoir la liberté. Pour Kant, être homme c'est être moral. (§83 Critique de la faculté de juger). L'homme est celui qui s'est libéré des désirs et du monde des phénomènes. Sa volonté seule est la cause de ses actions. Il n'en reste pas moins soumis à la causalité des phénomènes. Agit donc en lui une double causalité. L'homme par opposition à l'enfant au fou et au sauvage est un être libre. III- Le fou, le primitif et l'enfant sont ils les fruits d'une évaluation sociale ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?
Corrigé de 1546 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Julie50830 (Hors-ligne), le 28/12/2009 é 28H15.
  • Margaux17312 (Hors-ligne), le 04/01/2009 é 04H13.
  • Chloe16631 (Hors-ligne), le 30/12/2008 é 30H13.
  • Elodie11001 (Hors-ligne), le 07/11/2008 é 07H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le fou, le primitif, l'enfant: que nous apprennent-ils de l'homme ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit