NoCopy.net

La guerre du Kippour 1973 (Cartes)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les territoires occupés par Israël en 1967 (C ... Beyrouth (1991) (Cartes) >>
Partager

La guerre du Kippour 1973 (Cartes)

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : La guerre du Kippour 1973 (Cartes)



Format: Document en format FLASH protégé

La guerre du Kippour 1973 (Cartes)
Zoom

La guerre du Kippour 1973 (Cartes)


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : La guerre du Kippour 1973 (Cartes) Corrigé de 4 pages directement accessible

Le corrigé du sujet "La guerre du Kippour 1973 (Cartes)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

C'est alors que les chars d'assaut de réserve se joignirent au combat, protégés par les frappes de l'aviation israélienne ; ils repoussèrent progressivement les Syriens. Ceux-ci reçurent aussitôt des renforts iraquiens et jordaniens, et firent plusieurs tentatives afin d'organiser une autre offensive, mais en vain. Comme le front se stabilisait, les Syriens laissèrent 87 chars d'assaut aux mains des Israéliens, lesquels en perdirent 250.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) la S.T.C.A. - Section Topographique du Corps d'Armée - qui distribue les cartes aux divisions et fait des cartes et des plans, d'après les aéros, les observateurs et les prisonniers., H. BARBUSSE, le Feu, I, VII.

Ajouté par webmaster

Au jour de l'Expiation -- Kippour -, la purification du Saint des Saints par le sang et l'envoi au désert du bouc émissaire rappelaient à chacun qu'il participait aux péchés de tous, qu'il avait à racheter les fautes des pères avec les siennes., DANIEL-ROPS, le Peuple de la Bible, p. 369.

Ajouté par webmaster

(...) mais si aux cartes, à la guerre, où il importe seulement de gagner, on peut résister au bluff, les conditions ne sont point les mêmes que font l'amour et la jalousie, sans parler de la souffrance., PROUST, à la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 25.

Ajouté par webmaster

L'homme qui maniait les cartes ainsi devait être leur maître (...) Il y avait dix ans de tripot dans cette foudroyante et augurale manière de donner., BARBEY D'AUREVILLY, les Diaboliques, «Le dessous de cartes...», p. 225.

Ajouté par webmaster

Voyez-vous, monsieur, seule la guerre hisse les politiciens sur un piédestal, seule la guerre oblige l'humanité à se surpasser, surtout la guerre moderne, la guerre des machines, des presse-boutons., Michel DÉON, les Poneys sauvages, p. 429.

Ajouté par webmaster

Une mancie est l'ensemble des réponses que le consultant attend du devin dans une circonstance particulière : guerre, famille, santé, amour, affaires. à chaque élément correspond un signe et les signes sont tirés au sort, le Destin étant supposé guider la main qui tire les bâtonnets ou les cartes, répand la cendre ou le sable (...), Pierre GUIRAUD, la Sémiologie, p. 74.

Ajouté par webmaster

On abandonne le mince ruban de la R.C. -(route coloniale) 4 elle-même sur quarante kilomètres, entre That-Khé et Caobang. Mais, dans cette jungle laissée aux Viets, on maintient deux «hérissons» - deux places fortes complètement isolées par terre et reliées au reste du monde uniquement par air, par des aérodromes et des ponts aériens. Il s'agit de Caobang même et de Dong-Khé., Lucien BODARD, la Guerre d'Indochine, 3Ëe partie : l'Humiliation, p. 62, 1973 (Gallimard, 1965).

Ajouté par webmaster

Si affreuses que puissent devenir les misères de la guerre, au moins elles peuvent être compensées. Il y a l'honneur de la guerre. Et il y a la grandeur de la guerre., PÉGUY, la République..., p. 328.

Ajouté par webmaster

La guerre est donc divine en elle-même, puisque c'est une loi du monde. La guerre est divine par ses conséquences d'un ordre surnaturel tant générales que particulières (...) La guerre est divine dans la gloire mystérieuse qui l'environne, et dans l'attrait non moins inexplicable qui nous y porte (...) La guerre est divine par la manière dont elle se déclare (...) La guerre est divine dans ses résultats qui échappent absolument aux spéculations de la raison humaine (...) La guerre est divine par l'indéfinissable force qui en détermine les succès., J. DE MAISTRE, les Soirées de Saint-Pétersbourg, II, VIIËe entretien.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



La guerre du Kippour 1973 (Cartes)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo