NoCopy.net

Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faust de Johann Wolfgang von Goethe Les Faux-Monnayeurs d'André Gide >>
Partager

Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI

Littérature

Aperçu du corrigé : Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI



Publié le : 16/6/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI
Zoom

Nous voici loin des Antiquités de Rome : l'humaniste s'efface maintenant devant l'homme, l'exilé, dont le c½ur s'émeut au souvenir de la petite patrie. En exprimant sa propre nostalgie, Du Bellay traduit un sentiment éprouvé par la plupart des hommes au cours de leur existence. Bien des poètes lui feront écho dans les siècles à venir. C'est la valeur profondément humaine de ce sonnet discret et ému qui l'a rendu immortel.
 
 Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
 Ou comme cestui-là qui conquit la toison,
 Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
 Vivre entre ses parents le reste de son âge !
 
 Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
 Fumer la cheminée, et en quelle saison
 Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
 Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?
 
 Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
 Que des palais Romains le front audacieux,
 Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :
 
 Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
 Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
 Et plus que l'air marin la douceur angevine.
 
 REGRETS, XXXI
 
 I] Du Bellay (1522-1560)
 
 C'est un humaniste (connaissance de l'antiquité Grecque et Latine) de la 1ère moitié du 16ème siècle (renaissance), il a une vie douloureuse.
 Il forme la Pléiade avec Ronsard et écrit le manifeste « Défense et illustration de la langue française ».
 
 Ses poèmes : « l'Olive » ; « les antiquités de Rome ».




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI Corrigé de 1858 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • akrama (Hors-ligne), le 08/04/2012 à 08H23.
  • nenette0344 (Hors-ligne), le 13/04/2011 à 13H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme celui-là qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage et raison, Vivre entre ses parents le reste de son âge!, DU BELLAY, les Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    (...) Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine (...), DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    (...) et plus que l'air marin -(me plaît) la douceur angevine., DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée (...), DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée (...), DU BELLAY, les Regrets, XXXI

    Ajouté par webmaster

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée (...), DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Et puis est retourné, plein d'usage et raison, Vivre entre ses parents le reste de son âge!, DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine, Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin, Plus mon petit Liré que le mont Palatin, Et plus que l'air marin la douceur angevine., DU BELLAY, Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée; et en quelle saison Reverrai-je le clos de ma pauvre maison, Qui m'est une province, et beaucoup davantage?, DU BELLAY, les Regrets, XXXI.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    Heureux qui comme Ulysse... Du Bellay - REGRETS, XXXI

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature