NoCopy.net

Histoire des sciences (Sciences & Techniques)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Histoire de la terre (Sciences & Techniques) L'Homme sur la Lune (Sciences & Techniques) >>
Partager

Histoire des sciences (Sciences & Techniques)

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : Histoire des sciences (Sciences & Techniques)



Format: Document en format FLASH protégé

Histoire des sciences (Sciences & Techniques)
Zoom

Dans la classification des savoirs, les sciences s'opposent aux disciplines littéraires et aux sciences humaines (étude du comportement humain). Il faut distinguer les sciences pures, qui forment l'ensemble des connaissances fondamentales, des sciences appliquées, qui mettent en oeuvre la recherche des techniques correspondant à l'application pratique des connaissances (la technologie). Pour chaque science, il existe un langage spécifique, en quelque sorte normalisé. Le terme "science" est issu du latin scire, qui signifie "savoir". Ainsi, dans son acception la plus générale, "science" signifie connaissance systématisée. Dans un sens restreint, ce terme désigne tout savoir ayant un objet déterminé et reconnu, et une méthode de vérification propre. La science peut être divisée en plusieurs domaines, chacun d'eux prenant alors en compte un ensemble cohérent de phénomènes et de lois - vérifiables par une méthode déterminée et objective -, considérés comme vrais jusqu'au jour où ils sont éventuellement remis en question par de nouvelles découvertes ou conventions.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Histoire des sciences (Sciences & Techniques) Corrigé de 3327 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Histoire des sciences (Sciences & Techniques)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Les planètes, les étoiles doubles et les galaxies que nous observons sont toutes régies par les lois de Kepler. Ce sont elles qui ont permis d'établir les calculs des trajectoires de nos vaisseaux spatiaux et sans elles nous n'aurions pas réussi notre rendez-vous avec la Lune. La Lune : affaire à suivre! La communauté scientifique internationale attendait avec fébrilité les résultats des missions Apollo. Tous espéraient que les origines de la Lune seraient enfin dévoilées. Chacun, selon l'hypothèse à laquelle il croyait, souhaitait en trouver la confirmation (la Lune, astre à part entière, "fille de la Terre" - issue de "soeur de la Terre" - par accrétion). Aucune de ces hypothèses n'a été réellement confirmée. L'analyse des matériaux rocheux rapportés de la Lune a démontré que leur composition est sensiblement la même que celle des roches qui composent notre sol, et dans des proportions presque identiques.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Alors, il est d'essence que la philosophie des sciences devienne philosophie de l'histoire des sciences, ou histoire des sciences, ou encore histoire de la philosophie des sciences. Il est d'essence qu'elle verse à l'historicisme : soit dans le sens usuel, soit dans le sens d'histoire naturelle, c'est-à-dire qu'elle devienne une description diachronique ou une description synchronique., Michel SERRES, Hermès I, la Communication, p. 62.

Ajouté par webmaster

L'objet en histoire des sciences n'a rien de commun avec l'objet de la science. L'objet scientifique, constitué par le discours méthodique, est second, bien que non dérivé, par rapport à l'objet naturel, initial (...) L'histoire des sciences s'exerce sur ces objets seconds, non naturels, culturels (...) L'objet du discours historique est, en effet, l'historicité du discours scientifique., G. CANGUILHEM, Études d'histoire et de philosophie des sciences, p. 17.

Ajouté par webmaster

Aujourd'hui tant de faits avérés, authentiques, sont issus des sciences occultes, qu'un jour ces sciences seront professées comme on professe la chimie et l'astronomie (...) Une des plus grandes sciences de l'antiquité, le magnétisme animal, est sorti des sciences occultes, comme la chimie est sortie des fourneaux des alchimistes., BALZAC, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 625-627.

Ajouté par webmaster

De quel droit et au nom de qui la métaphysique s'en empare-t-elle, les linguistes, les sociologues, les ecclésiastiques et tous les sous-traitants des sciences et des techniques? Dieu même s'occupe de ma prairie comme si c'était un jardin des oliviers., Jean CAYROL, Histoire d'une prairie, p. 62.

Ajouté par webmaster

La philosophie doit fonder la technologie, qui est l'oecuménisme des techniques, car pour que les sciences et l'éthique puissent se rencontrer dans la réflexion, il faut qu'une unité des techniques et une unité de la pensée religieuse précèdent le dédoublement de chacune de ces formes de pensée en mode théorique et mode pratique., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 162.

Ajouté par webmaster

L'une des principales différences (...) entre les phases préscientifiques de nos disciplines et leur constitution en sciences autonomes et méthodiques est la découverte progressive du fait que les états individuels ou sociaux directement vécus et donnant apparemment prise à une connaissance intuitive ou immédiate sont en réalité le produit d'une histoire ou d'un développement dont la connaissance est nécessaire pour comprendre les résultantes., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 33.

Ajouté par webmaster

(...) l'étude des sciences est bien plus propre à amollir et efféminer les courages qu'à les affermir et les animer., ROUSSEAU, Disc. sur les sciences et les arts.

Ajouté par webmaster

(...) ces sciences commençantes, ces sciences où l'hypothèse balbutie et où l'imagination reste maîtresse, elles sont le domaine des poètes autant que des savants., ZOLA, le DËr Pascal, t. I, p. 45.

Ajouté par webmaster

Un tel mouvement rejoint en fait tous les courants tendant à une mathématisation et surtout à une cybernétisation des sciences s'intéressant à la vie organique mentale ou sociale., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 123.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Histoire des sciences (Sciences & Techniques)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo