LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Un fait unique et qui ne se répète pas peut-i ... Les images nous parlent-elles comme des mots ... >>


Partager

L'histoire est-elle un éternel recommencement ?

Philosophie

Aperéu du corrigé : L'histoire est-elle un éternel recommencement ?



Publié le : 11/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'histoire est-elle un éternel recommencement ?
Zoom

Le devenir des sociétés humaines désigne-t-il un retour perpétuel des mêmes événements ou des mêmes problèmes, une répétition, ou bien l'avènement de successions ou possibilités rigoureusement nouvelles ?



On constate en effet qu'il n'y a pas de progrès, au sens que la raison, les lumières devraient définitivement mettre à l'écart les exactions, les formes de barbarie. C'est pure illusion de croire que ce qui s'est produit d'inacceptable ne se reproduira plus au nom d'une intelligence mûrie par l'expérience. L'histoire n'est donc en rien un parcours linéaire qui partirait d'un lointain obscur pour gagner insensiblement en maîtrise et en grandeur. Chez Nietzsche, l'Éternel retour est une hypothèse qui peut être déduite du concept de volonté de puissance, en admettant que l'être n'existe pas, c'est-à-dire que l'Univers n'atteint jamais un état final, qu'il n'a pas de but  ; en conséquence, l'Univers n'est ni devenu ni à devenir - il n'a jamais commencé à devenir. L'Univers est fini donc toutes les combinaisons possibles doivent donc pouvoir revenir un nombre infini de fois. L'Éternel retour nietzschéen se distingue de toutes les anciennes conceptions cycliques. Nietzsche nie toute dette et toute faute, et conçoit le devenir cyclique par-delà bien et mal. « Cette vie, telle que tu la vis actuellement, telle que tu l'as vécue, il faudra que tu la revives encore une fois et un nombre innombrable de fois ; et il n'y aura rien de nouveau, bien au contraire... « Ainsi parlait Zarathoustra. Le nihilisme, dans cette pensée, est un état normal, et non un symptôme de faiblesse face à l'absurdité de l'existence.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1439 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'histoire est-elle un éternel recommencement ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Hibouulol-273598 (Hors-ligne), le 06/03/2016 à 06H11.
  • bodystapsien-271802 (Hors-ligne), le 05/02/2016 à 05H14.
  • miryame-257600 (Hors-ligne), le 30/03/2015 à 30H15.
  • legolfeur-257347 (Hors-ligne), le 26/03/2015 à 26H18.
  • niakolo-223000 (Hors-ligne), le 04/12/2013 à 04H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit