Histoire de l'Italie moderne

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'ISLANDE AU XXe SIÈCLE La Jamaïque et son histoire >>
Partager

Histoire de l'Italie moderne

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Histoire de l'Italie moderne



Format: Document en format FLASH protégé

Histoire de l'Italie moderne
Zoom

Unifiée depuis 1860, élargie à la Vénitie en 1866 et ayant annexé Rome en 1870, l'Italie est une jeune nation que l'irrédentisme dit incomplète. Malgré un début d'industrialisation, de nombreux migrants fuient sa pauvreté. Sa faiblesse limite l'empire colonial italien. Monarchie censitaire selon la Constitution piémontaise de 1848, parlementaire de facto, l'Italie est marquée par l'exiguïté du pays réel. De plus, l'Église catholique boycotte les scrutins, ce qui pousse à des baisses du cens, au transformisme, intégration d'opposants entre consensus et corruption.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Histoire de l'Italie moderne Corrigé de 2388 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Histoire de l'Italie moderne" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

...metfin.aux guerres d'Italie. À Rome, les révolutionnaires • l e nouvel État est faible . De rares • Pendant trois siècles, les principautés proclament la République, provoquant ressources naturelles, une industrie la fuite du pape Pie IX ( 1846- 1878). et un réseau de transport peu italiennes sont soumises à la domination successive de l 'Espagne • Le souverain le plus moderne, développés, une population pauvre -jusqu'en 1714- puis de l'Autriche le roi de Piémont-Sardaigne et en grande partie illettrée ainsi Charles-Albert (1831-1849) , tente de qu 'un système d'imposition inégal -jusqu'en 1853- e~ temporairemen~ de la France- entre 1796 et 1814. prendre la tête du mouvement national et un régime électoral cen sitaire et déclare la guerre à l'Autriche . constituent autant de handicaps.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Il est vrai qu'il y avait une désobéissance formelle à signer un traité sur ces bases, car le directoire exigeait l'entier affranchissement de l'Italie. Adolphe Thiers, Histoire de la Révolution française, tome IX, Projet Gutenberg

Ajouté par webmaster

Il ne faut dire -italique qu'en parlant de l'antiquité, et -italien en parlant de ce qui est moderne, et de ce qui appartient à l'Italie d'aujourd'hui., Dict. de TRÉVOUX, art. -Italique (éd. 1743).

Ajouté par webmaster

Les Galls-Ambra de l'Italie occupaient toute la vallée du Pô, et s'étendaient dans la péninsule jusqu'à l'embouchure du Tibre. Ils furent soumis, dans la suite, par les Rasena ou Étrusques (...), MICHELET, Histoire de France, I, I.

Ajouté par webmaster

La langue très familière se sert assez souvent, pour exprimer la finalité, de la locution -histoire de (+ infinitif)... Plus populaire encore est le tour -question de, qui a le même sens (...) il est vain de rechercher ce qui est omis ici devant les mots -histoire ou -question. Ces constructions s'expliquent par le besoin de «condensation» et d'économie (...), G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, t. II, p. 741.

Ajouté par webmaster

Le point commun entre la doctrine de Cournot et la tradition qui va d'Aristote aux Encyclopédistes me paraît être l'opposition (...) de l'-histoire et de la -théorie, la première ayant pour objet les données de fait, qu'on recueille simplement et qui sont objet de mémoire (...) L'importance de cette -opposition (...) se fait surtout sentir quand on oppose ce sens du mot -histoire au sens moderne, qui non seulement n'exclut pas de l'histoire les opérations synthétiques et les constructions générales, mais qui les considère même comme une partie essentielle de la -science historique., A. LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Histoire.

Ajouté par webmaster

-Dominatio et -servitus disparaissent en - 509 et l'État, passé aux mains et au pouvoir du peuple romain, devient la -res publica populi romani Quiritium. Le pouvoir est exercé dorénavant par son légitime détenteur et tel est le fondement de la -libertas romaine (...) symbole de la République romaine., R. BLOCH, Rome et l'Italie, -in Encycl. Pl., Histoire universelle, t. I, p. 875.

Ajouté par webmaster

Quand la divinité est offensée par l'oubli ou la négligence des hommes, elle manifeste sa colère par des signes terrifiants qui viennent rompre le cours régulier des événements. Ces phénomènes anormaux constituaient le monde redoutable des prodiges qui ont toujours tenu une place importante dans la vie religieuse du Romain., R. BLOCH, -in Encycl. Pl., Histoire universelle, t. I, Rome et l'Italie..., p. 869.

Ajouté par webmaster

La foulque, sans avoir les pieds entièrement palmés, ne le cède à aucun des autres oiseaux nageurs. On trouve la foulque dans toute l'Europe, depuis l'Italie jusqu'en Suède : on la connaît également en Asie. On en distingue (...) deux variétés, deux races (...) qui ne diffèrent qu'en ce que l'une est un peu plus grande que l'autre (...), BUFFON, Histoire nat. des oiseaux, La foulque, -in OE., t. VIII, p. 271.

Ajouté par webmaster

La biologie moderne devait également terminer par une conciliation l'autre grande querelle, celle qui opposait les ovistes aux animalculistes., Jean ROSTAND, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 223.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Histoire de l'Italie moderne

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo