NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La mort est-elle une limite à la liberté ? La nature est-elle une entrave à la liberté h ... >>


Partager

L'histoire peut-elle libérer l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire peut-elle libérer l'homme ?



Publié le : 24/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'histoire peut-elle libérer l'homme ?
Zoom

Analyse.


•    Le sujet qui nous est ici présenté nous questionne sur deux notions et leur éventuelle relation : la liberté et l’histoire.
o    La liberté est un état du sujet qui lui permet d’agir sans contraintes, sans empêchements. Il s’agit pour le sujet d’acquérir une autonomie, dans les choix qu’il fait pour parvenir à ses fins.
o    Quand à l’histoire, elle se réfère au grec historia, enquête. L’histoire signifie, dans notre problématique, à la fois la discipline d’enseignement qui consiste à restituer avec rigueur et exactitude ce qui s’est réellement passé et la réalité historique elle-même, c'est-à-dire l’ensemble des événements auxquels ont reconnaît une importance suffisante pour être mise ne valeur.
•    Nous voyons ici que nos deux termes, liberté et histoire ne semblent pas avoir de points communs, de façon immédiate en tout les cas.
•    Cependant, si nous prenons en considération la définition que nous avons donné de la liberté, nous pouvons approcher le nœud du problème : si être libre c’est être autonome dans le choix des moyens pour arriver à nos fins, il apparaît que l’histoire, en tant que discipline aussi bien qu’en tant qu’événement reconnus comme important, peut rentrer dans ces choix.
•    En d’autres termes, l’histoire peut permettre à l’homme de comprendre quels seront les meilleurs choix pour lui. Par une compréhension, une étude des faits donnés par l’histoire, l’homme pourrait alors dégager ce qui lui serait utile pour arriver à sa fin.
•    Mais, nous devons aussi nous concentrer sur la capacité de l’histoire. Notre question porte en effet sur un « peut-elle «, c'est-à-dire, en droite t en faits, l’histoire a-t-elle cette capacité de libérer l’homme. Et, en l’occurrence, de quoi ?
•    Il y a une dualité de l’histoire :
o    D’une part, sa connaissance peut permettre à l’homme de ne pas répéter les erreurs du passé, d’acquérir une autonomie.
o    Mais d’autre part, l’histoire peut aussi enchaîner l’homme à son passé, le forcer à regarder en arrière et l’empêcher ainsi, malgré son intention, d’avancer.
•    Aussi, devrons nous comprendre ce qui dans l’histoire peut nous libérer et à l’inverse, ce qui peut nous entraver, et comment. Enfin, l’histoire devra aussi se comprendre dans sa fonction, si elle peut en avoir une.

Problématisation.

L’homme a une histoire. Grâce à la connaissance que nous avons du passé, nous parvenons à progresser. Mais, pour autant, sommes nous libérés par l’histoire ? En effet, l’histoire ne nous force-t-elle pas à toujours regarder le passé, nous empêchant de regarder l’avenir ? Ou, à l’inverse, l’histoire est-elle justement ce qui permet à l’homme de ne pas répéter ses erreurs et donc d’évoluer et de progresser ? Mais si l’histoire peut libérer l’homme, est-ce finalement là sa fonction ?



·         Le problème que pose l'histoire, c'est l'imperfection de l'homme. Lorsque l'on étudie l'histoire de l'humanité, on comprend que l'homme, même s'il semble évoluer, recommence souvent, trop souvent, les erreurs du passé. « La devise générale de l'histoire devrait être Eadem sed aliter (les mêmes choses mais d'une autre manière.) » Schopenhauer. ·         Si Schopenhauer nous aide ici, c'est bien en ce qu'il démontre que l'histoire ne permet pas d'apprendre ce qui s'est passé, mais simplement, après coup, de constater que ce qui vient d'être fait d'une certaine manière l'a déjà été d'une autre façon. ·         En d'autres termes, l'histoire n'aide pas l'homme dans sa progression. Elle souligne juste les imperfections. Mais il y a encore autre chose dans l'histoire. ·         Le siècle qui vient de passé est un siècle qui marque une prise en compte de l'histoire. Mais c'est sous l'axe de la responsabilité que l'homme semble vouloir s'y référer.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1369 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'histoire peut-elle libérer l'homme ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Lola63809 (Hors-ligne), le 08/04/2010 é 08H16.
  • alice21538 (Hors-ligne), le 22/03/2010 é 22H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit