LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire : une source de leçons ? Temps et changement ? >>


Partager

L'histoire : questions de méthode ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire : questions de méthode ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'histoire : questions de méthode ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
L'histoire : questions de méthode ?




La question de l'objectivité en histoire Fénelon, dans une définition célèbre, a proposé un idéal évidemment inaccessible : «le bon historien, disait-il, n'est d'aucun temps ni d'aucun pays» (Lettre à l'Académie, 1714). Il est assurément certain que l'historien est toujours tributaire, peu ou prou, des préoccupations de son époque, voire des préjugés propres à son milieu. Lorsque nous lisons les historiens romains de l'époque impériale (Tacite, notamment), nous sommes tenus de nous souvenir que ceux-ci étaient étroitement liés à la caste sénatoriale, jalouse de ses privilèges et peu sensible aux aspirations populaires. Autre exemple : les historiens de la Révolution française ont régulièrement fait valoir des intérêts conjoncturels dans les études qu'ils ont consacrées à cet immense événement (au lendemain de la révolution russe, Albert Mathiez pense indéniablement à Lénine lorsqu'il étudie Robespierre, dont il réhabilite la figure ; plus récemment, le succès de l'idéologie des «droits de l'homme» n'est pas étranger au «retour à 89», c'est-à-dire au dénigrement de la Terreur de 1793, que proposent les ouvrages de François Furet).   Pas d'expérimentation possible en histoire Si l'histoire est une science (et c'est ce qu'affirment certains), elle est, bien entendu, une science bien particulière. L'expérimentation, notamment, est bien sûr exclue en ce domaine : «l'histoire, disait Paul Valéry (1871-1945), est la science des choses qui ne se répètent pas». En l'occurrence, notre curiosité vise ce qui a été en tant qu'il n'est plus. «L'objet de l'histoire, remarquait Raymond Aron, est une réalité qui a cessé d'être» (Dimensions de la conscience historique, 1961). Le fait historique est construit Une histoire qui prétendrait restituer intégralement le passé humain ne serait qu'un pur et simple chaos. L'histoire, écrivait l'historien Lucien Febvre, ne saurait présenter «une collection de faits isolés».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3100 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'histoire : questions de méthode ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit