LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les hommes font ils leur propre histoire? Pourquoi les hommes maîtrisent si mal leur h ... >>


Partager

L'histoire est-elle ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire est-elle ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?



Publié le : 19/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'histoire est-elle ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?
Zoom

Le sujet porte explicitement sur l'histoire. Il propose une alternative entre deux définitions apparemment incompatibles de l'histoire : pour l'une l'homme est agent de l'histoire, pour l'autre, il en est le « patient«. Deux impairs doivent être évités. Il ne faut pas se méprendre sur cette formulation : l'homme n'est pas extérieur à l'histoire, il est immergé en elle. Et cette alternative, si claire soit-elle, ne doit pas d'emblée déterminer un plan en deux parties juxtaposées. Il faut commencer par cerner le problème auquel elle renvoie, et d'abord relever l'ambiguïté de certains termes du sujet pour mieux les définir.
Le terme « histoire« peut désigner aussi bien la réalité des faits passés, les événements dans leur effectivité que la conscience, la connaissance ou le récit de ces événements. Ici, l'ambiguïté peut être facilement levée : il est question de «ce qui arrive«, autrement dit de l'histoire en un sens objectif. On ne devra pas toutefois perdre de vue que l'histoire n'est telle que dans la mesure où l'homme en prend conscience  : si l'on considère que l'histoire est le déploiement de forces qui échappent à l'homme, encore faut-il que les hommes non seulement les subissent, mais aussi en prennent conscience (cf. première partie du plan proposé). Or cette conscience de l'histoire, c'est peut-être ce qui incite l'homme à agir dans l'histoire. Le terme « homme « peut désigner aussi bien l'humanité que l'être humain singulier, le genre que l'individu. La question posée peut appeler une réflexion sur la participation de chaque être humain à l'humanité : si l'histoire est ce qui arrive à l'homme en son individualité, ce peut être également ce qui arrive par l'homme en général. Mais il est possible aussi de considérer que l'humain en moi est peut-être ce qui me fait agir dans mon individualité (cf. la citation de Lacan donnée dans la seconde partie).
Mais si ces ambiguïtés nous acheminent au problème du sujet, celui-ci exige essentiellement une réflexion sur la notion d'événement («ce qui arrive«). Dans quelle mesure l'homme a-t-il prise sur l'événement ? L'événement, que l'homme en soit ou non à l'origine, surprend toujours au moins partiellement : il manifeste quelque chose à l'homme qui déborde son intention mais qui peut élargir son champ de conscience. C'est en conceptualisant la notion d'événement que l'on construira le plan du devoir : on peut considérer que ce que révèle l'événement relève d'un ordre supérieur à l'homme en son humanité ou en son individualité, et dans ce cas on défend une conception finalisée de l'histoire (ce sera la première partie) ; on peut aussi considérer que ce que l'événement révèle, c'est l'être humain à lui-même, et dans ce cas on peut concevoir que l'individu est sujet de l'événement, ou même dépasser l'alternative en question (ce sera la seconde partie).



·         Mais alors, qu'est ce que l'Histoire ? Ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?   3.      L'Histoire arrive-t-elle à l'homme ou par l'homme ?   ·         Nous avons vu que l'histoire pouvait être particulière (voir même qu'elle n'était que particulière) avec Aristote. ·         Kant pose l'histoire en tant qu'universelle. Elle concerne l'humanité, porte en elle un dessein, utile à l'homme. ·         Particulière ou universelle ? à l'homme ou par l'homme ? quelle solution trouver ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5584 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " L'histoire est-elle ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • jesaispasquoimettre- (Hors-ligne), le 01/05/2016 é 01H12.
  • charlotte-262516 (Hors-ligne), le 09/04/2016 é 09H11.
  • inhibiton -267735 (Hors-ligne), le 06/12/2015 é 06H16.
  • shariar-235445 (Hors-ligne), le 03/04/2014 é 03H23.
  • matou94 (Hors-ligne), le 17/06/2012 é 17H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit