L'histoire est-elle rationnelle ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on concilier la raison et la religion ? ... La raison peut-elle atteindre le réel ? >>


Partager

L'histoire est-elle rationnelle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire est-elle rationnelle ?



Publié le : 12/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'histoire est-elle rationnelle ?
Zoom

Le mot « Histoire « désigne toute connaissance basée sur l’observation, la description de faits advenus dans le passé. Il y a lieu de distinguer entre l’histoire, récit véridique du passé, et l’Histoire, comme réalité historique, totalité de ce qui a eu lieu et de ce qui aura lieu dans l’avenir.
Le terme « raison « provient du latin ratio, « calcul «, « faculté de calculer «, ce qui fait d’elle un mode de penser propre à l’homme. La raison s’oppose à l’intuition, en ceci qu’elle est la faculté de combiner des jugements, de déduire des conséquences. Mais elle s’oppose également à la passion ou à la folie, puisqu’elle permet de bien juger et de distinguer efficacement le bien du mal, le vrai du faux. Enfin, par raison, nous pouvons entendre une faculté qui s’oppose par définition à la foi, dans la mesure où elle incarne ce bon sens naturellement présent dans tout homme alors que la foi est une espèce de « lumière naturelle « distincte du bon sens. Ainsi, dire de quelque chose qu’elle est rationnelle signifie qu’elle est conforme à la raison.
Le verbe « considérer « désigne l’activité du jugement sur une chose, c'est-à-dire l’opinion formulée par quelqu’un sur quelque chose. Ainsi, en disant « Je considère que Jean a bien raison «, j’émets un jugement sur la conduite de Jean, je statue sur celui-ci en faisant part, en l’occurrence, de mon adhésion vis-à-vis de son comportement. 
En posant la question « Peut-on considérer que l’histoire est rationnelle ? « nous cherchons en vérité à savoir si l’histoire obéit aux règles de la raison, si son cours n’est pas insensé, mais au contraire ordonné, orienté, vers des fins précises et identifiables. Or, une telle thèse parait se heurter immédiatement à notre rapport instinctif à l’histoire, qui n’est pas pour nous rationnelle, mais plutôt insensée, obéissant à un développement hasardeux et chaotique.
Nous nous demanderons donc si l’histoire obéit à des règles rationnelles ou si, au contraire, l’histoire est entièrement chaotique et soumise à la contingence.



Aristote prétend que la représentation opère une « catharsis », une épuration des passions. La question est d'importance, dans la mesure où elle est un réponse à Platon, mais aussi parce que toute notre tradition théâtrale est traversée par le problème de la moralité du théâtrale et de l'oeuvre d'art. Là où Platon affirmait que le plaisir pris au spectacle flatte en nous ce qu'il y a de plus bas, nous fait partager ces passions que sot la pitié et la frayeur, et nous pousse à sympathiser avec des actions immorales, Aristote répond par la théorie de la « catharsis ». « Il faut agencer l'histoire de telle façon qu'en apprenant les faits on frissonne et qu'on ait de la pitié devant les événements. C'est bien ce que l'on éprouverait en apprenant l'histoire d'oedipe. » La représentation substitue le plaisir à la peine que sot naturellement  pitié et terreur. Car ce n'est pas devant les événements réels que l'on frisonne, mais devant une représentation déjà épurée, par u regard cette fois pourvu d'intelligence. Si nous aimons les peintures des choses horribles, c'est qu'on y contemple les « formes » et « qu'en les regardant on apprend à connaître. » La proximité de l'art et de la philosophie provient de deux éléments. D'une part le processus même de la création consiste à délivrer l'intelligence d'une action.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'histoire est-elle rationnelle ?
Corrigé de 3436 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'histoire est-elle rationnelle ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • pppppp-220527 (Hors-ligne), le 14/11/2013 é 14H17.
  • diddlina-204329 (Hors-ligne), le 21/04/2013 é 21H13.
  • cam95choco (Hors-ligne), le 18/11/2012 é 18H19.
  • mirrydu81-183068 (Hors-ligne), le 02/11/2012 é 02H17.
  • aerodynamicdaft (Hors-ligne), le 18/01/2012 é 18H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'histoire est-elle rationnelle ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit