L'histoire est-elle une science ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'histoire est-elle la mémoire de l'humanité ... Pensez-vous que l'homme est le seul être à av ... >>


Partager

L'histoire est-elle une science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'histoire est-elle une science ?



Publié le : 1/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'histoire est-elle une science ?
Zoom

  •  Sens des termes.

- L'histoire: étude s'efforçant de connaître le passé de l'homme; ensemble des états par lesquels passe une réalité, suite d'événements.
— Science : système de connaissances discursives établissant des relations nécessaires entre les phénomènes envisagés et des lois.

  • Sens du sujet

L'étude s'efforçant de connaître le passé de l'homme constitue-t-elle une connaissance rationnelle établissant des rapports nécessaires entre les phénomènes envisagés ? L'histoire autorise-t-elle la prévision ? Il faut en venir à l'idée que l'histoire, sans être une science analogue aux sciences positives (physiques, etc.) correspond, néanmoins, à des connaissances rigoureuses et vérifiées. La question se prête bien à un développement dialectique.



* Le choix des événements :Une masse immense de matériaux est ainsi à la disposition de l'historien. Il lui faut choisir et construire des événements historiques privilégiés rassemblant des éléments épars ayant un lien rationnel, mais relativement arbitraire, entre eux.Par exemple, dans une guerre, l'historien isole une bataille particulière et utilise les documents issus des différents commandements des armées en présence, de manière à en décrire le déroulement. Il y a bien un lien rationnel entre les mouvements des troupes et les résultats de la bataille, mais ce lien se crée de manière relative et arbitraire, après celle-ci.

* Le contrôle des événements par la critique des témoignages :Bien entendu, les témoignages permettant de construire les faits historiques doivent être soumis à une critique permettant de distinguer le vrai du faux. L'historien, par exemple, est en quête d'interpolations, c'est-à-dire d'introduction, dans les textes, de phrases n'appartenant pas à l'original. Les faux et les interpolations pullulent et il est nécessaire d'opérer une critique sévère des témoignages ou documents par des recoupements concordants et vraisemblables. Des règles de recherche très strictes existent donc.

- L'organisation des faitsAdossé à des faits apportant une connaissance valide et vraie, l'historien cherche un enchaînement logique.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'histoire est-elle une science ? Corrigé de 3044 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'histoire est-elle une science ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • anha-255066 (Hors-ligne), le 21/02/2015 é 21H18.
  • valou50190-202988 (Hors-ligne), le 02/04/2013 é 02H10.
  • drux (Hors-ligne), le 19/03/2012 é 19H19.
  • Martine68297 (Hors-ligne), le 20/02/2012 é 20H10.
  • ladylove (Hors-ligne), le 30/03/2011 é 30H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Comme la nature, qui n'est pas rationnelle, le temps social (l'histoire) peut être expliqué par la raison. L'histoire est une connaissance élaborée selon des méthodes scientifiques. Mais, le passé ne peut plus être onservé directement et les lois de l'histoire ne peuvent être soumises à l'expérimentation. L'historien appartient au présent, il ne peut connaître scientifiquement le passé.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    • « Au sens strict des termes, l'histoire ne répond pas à la définition de la science ; elle ne consiste pas en démonstrations abstraites comme les mathématiques ; elle n'est pas vérifiable par l'expérimentation comme les sciences de la nature ; enfin, elle n'aboutit pas à des lois qui permettent la prévision. » Léon E. Halkin, Éléments de critique historique, 1974.
    • « La frontière qui sépare l'histoire et la science n'est pas celle du contingent et du nécessaire, mais celle du tout et du nécessaire. » Paul Veyne, « L'histoire conceptualisante », in Faire de l'histoire, 1974.
    • « J'entends par histoire une recherche scientifiquement conduite, disons à la rigueur une science, mais complexe : il n'y a pas une histoire, un métier d'historien, mais des métiers, des histoires, une somme de curiosités, de points de vue, de possibilités... » Braudel, Écrits sur l'histoire, 1969.

    Citations

    • MARROU: "L'histoire n'est pas une narration, c'est la connaissance scientifique élaborée du passé humain."
    • ANATOLE FRANCE: "L'histoire n'est pas une science, c'est un art. On n'y réussit que par l'imagination."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'histoire est-elle une science ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit