LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quel sens peut-on dire que l'homme n'est p ... Peut-on parler de tournants de l'histoire ? >>


Partager

Les historiens ne se bornent-ils pas à raconter des histoires ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les historiens ne se bornent-ils pas à raconter des histoires ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Les historiens ne se bornent-ils pas à raconter des histoires ?
Zoom

   L’historien n’est-il pas un romancier qui s’ignore ? Si l’histoire est la connaissance du passé humain et si le passé est dépassé, n’est-ce pas dire que tout historien est condamné à inventer le passé humain ? L’histoire comme science n’est-elle pas un roman vrai, une fable authentique ? Il est vrai que le mot ‘histoire’ est polysémique. Il signifie, en son sens grec historia, enquête, recherche ; puis récit ; enfin histoire. Comment l’historien peut-il, par son étude de l’histoire-réalité, rattraper ce qui a vraiment eu lieu dans le passé ? Comment dire la réalité passée qui n’est plus autrement que par le recours à la fiction ? Ces questions pour surprenantes soient-elles reçoivent leur légitimité lorsque l’on cherche à dissocier le récit historique du roman historique. En effet, comment dissocier un manuel d’histoire d’un roman historique relatant les mêmes faits ? L’histoire est-elle un pur roman ou un savoir indispensable accédant à la scientificité des sciences humaines ? Il est donc nécessaire de questionner les conditions de possibilité pour l’histoire de se présenter comme science. L’enjeu philosophique ne porte pas seulement sur le travail effectif des historiens, il engage l’être de l’homme comme être historique, c’est-à-dire implique une redéfinition de l’homme en son humanité.



.../...

Le deuxième risque d'une telle approche positive de la réalité historique réside dans l'affirmation d'une théorie de la causalité historique. Les faits politiques permettraient de rendre compte de toute la réalité historique. Par exemple, l'historien Seignobos, en 1924, conclut que la crise mondiale ouverte en 1914 oblige «à reconnaître à quel point les phénomènes superficiels de la vie politique dominent les phénomènes profonds de la vie économique, intellectuelle et sociale« (ibid.). Sur le plan des événements politiques, l'explication positive mettrait en oeuvre «une philosophie déterministe du changement, du devenir humain «, puisque « la succession des faits en un récit chronologiquement ordonné [...] postule des relations simples de cause à conséquence« (R. Mandrou, article cité). Ainsi, l'historien positiviste qui voudrait n'exposer que le simple récit des faits, tels qu'une méthode objective les établit, ne dit pas simplement ce qui s'est passé; il exprime nécessairement, sans les critiquer, des thèses philosophiques, celles qui sont dominantes à son époque ou celles qui lui sont propres.


  • I) Les historiens se bornent à nous raconter des histoires.

a) On ne peut être sûr que de ce dont on est le témoin.
b) L'histoire change d'époque en époque.
c) L'historiens est un conteur.

  • II) Les historiens ne se bornent pas à raconter des histoires.

a) Plus le temps avance, plus la connaissance se précise.
b) L'historien travaille sur le long terme.
c) L'historien n'est plus un conteur mais un authentique scientifique.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4176 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Les historiens ne se bornent-ils pas à raconter des histoires ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • stellawilde19-277508 (Hors-ligne), le 16/05/2016 é 16H18.
  • Nei718-270440 (Hors-ligne), le 02/04/2016 é 02H16.
  • Laphilosophe-271782 (Hors-ligne), le 04/02/2016 é 04H22.
  • danitraver-244935 (Hors-ligne), le 27/09/2015 é 27H17.
  • bbo-241598 (Hors-ligne), le 24/07/2014 é 24H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • VALERY: "L'historien fait pour le passé ce que la tireuse de cartes fait pour le futur. Mais la sorcière s'expose à une vérification et non l'historien."
    • HEIDEGGER: "C'est parce qu'en tant que recherche elle projette et objective la passé que l'histoire exige comme instrument de son objectivation les critiques des sources."
    • BRAUDEL: "Comme la vie elle-même, l'histoire nous apparaît un spectacle fuyant, mouvant, fait de l'entrelacement de problèmes inextricablement mêlés et qui peut prendre, tout à tour, cent visages divers et contradictoires."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit