LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veu ... La spontanéité est-elle synonyme de liberté >>


Partager

l'homme a-t-il besoin d'être dominé

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'homme a-t-il besoin d'être dominé



Publié le : 21/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

l'homme a-t-il besoin d'être dominé
Zoom

Dans son Discours de la servitude volontaire, Etienne de La Boétie s'étonnait de ce que la plupart des hommes obéissent à un seul, non seulement lui obéissent, sans y être contraints ni forcés, mais le servent, mais veulent le servir ; aussi en concluait-il que «la seule liberté les hommes ne la désirent point, non pour autre raison, ce semble, sinon que s'ils la désiraient ils l'auraient.. Dès lors l'on peut se demander pourquoi l'homme refuse ainsi la liberté, s'il n'a pas un besoin d'être dominé.

L'homme a-t-il une disposition naturelle à se soumettre à l'autorité ? Ou, au contraire, est-il rétif à toute forme de contrainte ?



Le fardeau de la liberté morale

* «Prendre ses responsabilité«, «être condamné à choisir«, «fuir sa liberté« comme un fardeau : toutes ces expressions s'inscrivent dans une problématique dont Nietzsche disait qu'il fallait découvrir la généalogie. En effet, que la liberté puisse être un fardeau, au point qu'on aspire à être dominé pour s'en débarrasser, présuppose qu'on puisse distinguer un sujet qui choisit et les actions qu'il fait. J'ai fait ceci, mais j'aurais pu faire autre chose : prendre mes responsabilités au lieu de les fuir, penser à mon salut au lieu de me divertir, ne pas être de mauvaise foi mais exister dans l' «authenticité«., etc. Mais cette idée ne va pas de soi ; elle a été inventée, affirme Nietzsche, par des êtres incapables d'accepter l'innocence du devenir et la noblesse de ceux qui s'inscrivaient spontanément dans les mouvements de la vie, s'y aventuraient avec l'aisance d'êtres assez forts et libres pour ne pas s'interroger sur leur liberté, et encore moins pour la ressentir comme un fardeau. Les idées de liberté, de responsabilité morale, etc., sont des notions mythologiques, inventées par les faibles pour pouvoir demander des comptes aux forts, les accuser, les culpabiliser, pour se venger d'eux, de leur humiliation d'avoir besoin d'être dominés par eux. Mais prétendre ainsi isoler des causes, dans le devenir, causes de certains effets également définis, c'est plaquer arbitrairement sur le réel des catégories qui font illusion mais qui n'ont aucune vérité. Leur succès atteste seulement celui des faibles, qui, dans le même mouvement, se sont attribués le mérite d'être ce qu'ils étaient, par une «sublime duperie de soi«.

L'idée de liberté (d'un sujet responsable de ses actes) charge ainsi l'humanité d'un fardeau qui se nomme la morale, la responsabilité, la culpabilité, l'accusation.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2889 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "l'homme a-t-il besoin d'être dominé " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • saltish (Hors-ligne), le 23/01/2012 é 23H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit