L'homme est-il condamné à être libre ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'existentialisme donne-t-il une vision pessi ... Peut-on concilier existentialisme et marxisme ... >>
Partager

L'homme est-il condamné à être libre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'homme est-il condamné à être libre ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'homme est-il condamné à être libre ?
Zoom
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • libre arbitre : Pouvoir de choisir. Le libre arbitre se rapproche de la liberté d'indifférence, qui est le pouvoir de choisir entre des contraires.

L'homme ne peut pas faire autrement que d'être libre, puisqu'il est conscient de lui-même et , par conséquent, conscient que rien ne le détermine à agir, sinon sa liberté. C'est cette liberté qui le rend responsable de son existence.

MAIS...

La mauvaise foi pousse l'homme à refuser sa liberté et les responsabilités qu'elle implique. Pourtant, même en refusant de s'engager, l'homme fait toujours un choix.



En résumé, c'est pouvoir choisir, comme bon me semble, entre plusieurs possibilités qui s'offrent à moi, à tel ou tel moment de ma vie.

- Or, le terme « condamner » renvoie à la situation d'un prisonnier, d'un homme reconnu coupable auquel on oblige d'effectuer une certaine peine. La condamnation semble venir d'une tierce personne, reconnue apte à juger. Or, si la liberté est une sanction à laquelle on ne peut pas échapper, il semble alors que l'on ne peut pas choisir d'être libre ou de ne pas l'être. La liberté serait à sa base une obligation et ne serait plus alors une liberté sans contrainte, en tant que possibilité que j'ai de choisir. La liberté me serait imposée mais alors elle ne serait pas première dans l'existence de l'homme.

- Enfin, il n'est pas sûr que la liberté est une donnée première pour l'homme. Le sujet, ici, sous-entend que l'homme ne peut pas ne pas être libre et que la liberté est une donnée première, fondamentale de l'individu. Or, cette prétendue présence de la liberté n'est-elle pas une illusion, une ignorance. Spinoza déjà s'élever contre cette idée.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'homme est-il condamné à être libre ? Corrigé de 1915 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'homme est-il condamné à être libre ?" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • moussa-222793 (Hors-ligne), le 02/12/2013 à 02H06.
  • brunodan (Hors-ligne), le 27/11/2013 à 27H12.
  • Iam-221567 (Hors-ligne), le 21/11/2013 à 21H19.
  • Victorbourgeault (Hors-ligne), le 16/04/2012 à 16H21.
  • mémé77 (Hors-ligne), le 11/01/2012 à 11H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    « L'homme est condamné à être libre. Condamné, parce qu'il ne s'est pas créé lui-même, et par ailleurs cependant libre, parce qu'une fois jeté dans le monde, il est responsable de tout ce qu'il fait. » Sartre, L'existentialisme est un humanisme, 1946.

    Ajouté par webmaster

    L'homme est condamné à être libre... Sartre

    Ajouté par webmaster

    ... l'homme est condamné à être libre. l'existentialisme est un humanisme Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    ... l'homme est condamné à être libre. [ L'existentialisme est un humanisme ] Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    Sartre • "L'homme, étant condamné à être libre, porte le poids du monde entier sur ses épaules : il est responsable du monde et de lui-même […] en ce sens, la responsabilité du pour-soi est accablante."

    Ajouté par webmaster

    « L'homme ne saurait être tantôt libre et tantôt esclave : il est tout entier et toujours libre ou il n'est pas. » Sartre, L'Être et le Néant, 1943.

    Ajouté par webmaster

    « L'homme ne saurait être tantôt libre et tantôt esclave : il est tout entier et toujours libre ou il n'est pas. » Sartre, L'Être et le Néant, 1943.

    Ajouté par webmaster

    « L'homme ne saurait être tantôt libre et tantôt esclave : il est tout entier et toujours libre ou il n'est pas. » Sartre, L'Être et le Néant, 1943.

    Ajouté par webmaster

    -(L'homme) n'appartient qu'à lui-même, car c'est un être libre, c'est-à-dire un être moral., RENAN (-in Julien BENDA, la Trahison des clercs, p. 143).

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'homme est-il condamné à être libre ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo