LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La passion est-elle nécessairement une aliéna ... Peut-on se libérer du passé ? >>


Partager

L'homme est-il un être de désir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'homme est-il un être de désir ?



Publié le : 29/12/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'homme est-il un être de désir ?
Zoom

Nous éprouvons sans cesse des désirs : que le désir vise un objet déterminé - une belle voiture - ou un état diffus et général - le bonheur -, désirer semble faire corps avec l'élan même de la vie qui sans cesse nous entraîne au-delà de nous-mêmes : vers les objets exté­rieurs pour nous les approprier, ou vers ce que nous voudrions être mais que nous ne sommes pas. Si Spi­noza a pu faire du désir l'essence même de l'homme, c'est que désirer n'est pas un phénomène accidentel mais bien le signe de notre condition humaine. C'est d'abord le signe d'un manque : on ne désire que ce que l'on n'a pas. Il y aurait au cœur de l'homme une absence de plénitude et un inachèvement qui aspire­raient à se combler et qui seraient à l'origine de la dyna­mique même de l'existence.

 

 

 



Tension vers un objet que l'on se représente comme source possible de satisfaction ou de plaisir. Comme objet, c'est ce à quoi nous aspirons; comme acte, c'est cette aspiration même. Le désir se distingue de la volonté, qui n'est pas un simple mouvement mais une organisation réfléchie de moyens en vue d'une fin. Le désir peut aller sans ou contre la volonté (un désir, par exemple, que je sais interdit et que je ne veux pas réaliser); la volonté peut aller sans le désir (la volonté d'ingurgiter un médicament quand, pourtant, je ne le désire pas). Finalement, on peut dire que vouloir, c'est désirer au point d'agir effectivement pour atteindre ce qu'on désire. Ce qu'on veut, c'est toujours ce qu'on fait, de même que ce qu'on fait, c'est toujours ce qu'on veut. On peut finalement considérer la volonté comme une espèce de désir, c'est-à-dire comme le désir dont la satisfaction dépend de nous.


  • I) Le désir comme "conatus" chez Spinoza.
  • II) L'homme soumis au désir.
  • III) Désir et réalisation de soi.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2048 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'homme est-il un être de désir ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • aimen76-252796 (Hors-ligne), le 20/01/2015 é 20H20.
  • isba-243236 (Hors-ligne), le 06/01/2015 é 06H15.
  • alborosie-217683 (Hors-ligne), le 27/12/2013 é 27H22.
  • Mazaryne-222888 (Hors-ligne), le 02/12/2013 é 02H23.
  • Jbabee-214717 (Hors-ligne), le 25/11/2013 é 25H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     


     

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit