NoCopy.net

Un homme libre peut-il obéir ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le bien et le mal absolus existent-ils ? Comment se préparer à mourir ? >>
Partager

Un homme libre peut-il obéir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un homme libre peut-il obéir ?



Publié le : 10/4/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Un homme libre peut-il obéir	?
Zoom
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.
  • libre arbitre : Pouvoir de choisir. Le libre arbitre se rapproche de la liberté d'indifférence, qui est le pouvoir de choisir entre des contraires.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • obéir : Verbe transitif indirect (latin oboedire, de audire, écouter). * Se soumettre à la volonté de quelqu'un, à un règlement, exécuter un ordre : Obéir à ses parents, à la loi. * Céder à une incitation, un sentiment, etc. : Obéir à ses instincts. * Répondre au mouvement commandé, fonctionner correctement : Les freins n'obéissent plus. Mes jambes refusent d'obéir. * Être soumis à une force, une action, une règle par une nécessité naturelle : Les corps obéissent à la pesanteur.

Ce sujet est universel, car à toutes les époques et dans toutes les sociétés, nombreux sont ceux qui ont développé leur propre conception de la liberté ainsi que la position de cette dernière face aux lois. Ces conceptions, sans pour autant être identiques, s'entrecoupent souvent, comme le démontrent la philosophie rousseauiste, le rationalisme et le marxisme, pour ne nommer que ceux dont nous analyserons plus bas le point de vue.
 
 Pour ma part, je considère le point de vue de Rousseau comme étant le reflet fidèle d'une réalité fondamentale de l'existence humaine, pour autant qu'on l'interprète avec certaines nuances. En effet, il est indispensable de préciser certains éléments pour bien comprendre que le paradoxe qui semble émaner de l'idée de Rousseau est en fait créé par la définition populaire de la liberté. Au contraire, lorsque l'on définit la liberté comme étant une réalité sociale et non une absence totale de contrainte, le conflit avec les lois est beaucoup moins catégorique. Il est donc important de faire la différence entre la liberté populaire, dite «absolue», et la liberté sociale, plus philosophique et, surtout, plus réaliste.
 
 L'autre composante à ressortir du point de vue de Rousseau concerne l'obéissance aux lois. L'être humain, en plus d'être un être essentiellement social, est un animal doué d'intelligence. Il peut donc réfléchir à sa propre vie et ainsi exercer son pouvoir de la rendre meilleure. Or, les lois sont le meilleur moyen qu'il a trouvé pour appliquer ce pouvoir. C'est ce qui explique la prolifération des lois à l'intérieur de notre société moderne, et qui rend indispensable l'élaboration d'un concept d'obéissance éclairée, et non aveugle et inconditionnelle, aux lois.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Un homme libre peut-il obéir	? Corrigé de 6269 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Un homme libre peut-il obéir ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • leilou (Hors-ligne), le 20/05/2011 à 20H19.
  • soso63 (Hors-ligne), le 18/05/2011 à 18H12.
  • KoiinKoiin (Hors-ligne), le 31/03/2011 à 31H21.
  • Shikita.Lucile (Hors-ligne), le 30/03/2011 à 30H18.
  • iboo92 (Hors-ligne), le 07/02/2011 à 07H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Mais je ne soumettrai pas cette personne car la morale m'en empêche, ainsi que mon intérêt personnel qui veut que j'évite une paralysie des libertés chez les autres, pour que les autres me laissent ma liberté. Pour Kant, la liberté suppose en effet la reconnaissance de la loi morale comme loi universelle. Par ailleurs, il n'y a pas de liberté sans contrainte, étant entendu que si chacun agit à sa guise, c'est la loi du plus fort qui prévaut. « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. » nous confirme Henri Lacordaire. Il n'y a donc création d'un rapport dominant/dominé que si ceux qui réclament cette obéissance sont pervers. Mais conclure qu'elle est à condamner équivaudrait à conclure de l'existence des poisons qu'il faudrait arrêter de manger.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Peut-être sera-t-il soulagé de n'avoir pas à contempler une fois de plus dans un livre un monde laborieusement rétréci aux dimensions d'un homme. Peut-être éprouvera-t-il peu à peu un sentiment d'aération, de diversité imprévisible, de «libre parcours»., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, Préface, 1932, p. 17.

    Ajouté par webmaster

    (...) tout homme étant né libre et maître de lui-même, nul ne peut, sous quelque prétexte que ce puisse être, l'assujettir sans son aveu. Décider que le fils d'une esclave naît esclave, c'est décider qu'il ne naît pas homme., ROUSSEAU, Du contrat social, IV, 2.

    Ajouté par webmaster

    Le plus libre de tous les hommes est celui qui peut être libre dans l'esclavage même. Fénelon, Les Aventures de Télémaque.

    Ajouté par webmaster

    Le plus libre de tous les hommes, répondis-je, est celui qui peut être libre dans l'esclavage même., FÉNELON, Télémaque, V.

    Ajouté par webmaster

    "La raison est, et elle ne peut qu'être, l'esclave des passions; elle ne peut prétendre à d'autre rôle qu'à les servir et à leur obéir." Hume, Traité de la nature humaine, II.

    Ajouté par webmaster

    « La raison est, et elle ne peut qu'être l'esclave des passions; elle ne peut prétendre à d'autres rôles qu'à les servir et à leur obéir. » Hume, Traité de la nature humaine, 1740.

    Ajouté par webmaster

    (...) la liberté consiste à n'obéir qu'aux lois; mais dans cette définition le mot -obéir s'y trouve, tandis que l'indépendance consiste à vivre dans les forêts, sans obéir aux lois, et sans reconnaître aucune sorte de frein., RIVAROL, Politique, I, II.

    Ajouté par webmaster

    J'aurais été fort embarrassé si j'avais reçu cet ordre. Peut-être me serais-je cru obligé d'y obéir, quitte à donner ma démission, après l'avoir rempli., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 162.

    Ajouté par webmaster

    Quand l'aventure dicte sa loi, il faut savoir agir rapidement. Et puis, sans grain de folie on ne peut pas vivre. Je commençais à obéir aux signes, je faisais le bouchon., Fernand FOURNIER-AUBRY, Don Fernando, p. 160.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Un homme libre peut-il obéir ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo