NoCopy.net

L'homme est-il par nature un animal religieux ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'humain peut-il être considéré comme un ani ... Les apparences sont parfois trompeuses ? >>


Partager

L'homme est-il par nature un animal religieux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'homme est-il par nature un animal religieux ?



Publié le : 1/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	L'homme est-il par nature un animal religieux ?
Zoom

L'homme, pour être distingué de l'animal et être identifié comme être humain, est souvent définit comme « animal politique « ou « animal doué de raison «. En effet, l'homme peut réfléchir et anticiper : il a des représentations. L'animal, contrairement à cela suit son instinct et n'anticipe pas. Ainsi l'homme s'organise en société avec des institutions pour le gouverner, tandis que l'animal resté à l'état de nature, ne suit que son instinct et agit individuellement, ou au mieux en meute. Mais alors, est-ce que la religion est aussi un critère qui permet de distinguer l'être humain de l'animal ? Autrement dit est-ce que la religion fait partie essentiellement de l'homme ? L'on pourrait le penser, car la religion apparaît comme un phénomène très ancien et l'on pourrait dire universel. En effet, elle est présente dans presque toutes les sociétés humaines. Mais alors, si la religion, est présente ‘de tout temps' et quelques soit les cultures, l'on peu alors se demander si elle n'entre pas dans la définition de l'Homme. Nous avons vu que l'homme se définit comme un animal raisonnable, mais est-ce que cette définition est compatible avec celle qui nous occupe : l'homme comme animal religieux ?



Prendre position pour l'une, c'est prendre parti contre l'autre. L'une des positions soutient la prééminence de la religion, l'autre fonde la critique de la religion, est destinée à s'opposer à la religion, donc « critique irréligieuse « qui met la religion à sa vraie place, non pas la première, mais la seconde. Car le rapport : homme, religion, implique de toute manière une antériorité : qu'est-ce qui est premier ? Pour Marx, c'est l'homme qui est premier. Egalement une suprématie : qu'est-ce qui est supérieur ? Pour Marx, c'est l'homme qui est supérieur. Mais ce qui lie le rapport indissociable de l'homme et de la religion (la critique orientée contre la religion ne la fera pas disparaître pour autant) est le verbe faire. Et la question centrale est « qui fait ? « qui a le pouvoir de faire ? Et pour élucider le faire il faut répondre à la question qu'est-ce que ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'homme est-il par nature un animal religieux ?	Corrigé de 6587 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'homme est-il par nature un animal religieux ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • caroote63540-264656 (Hors-ligne), le 29/10/2015 é 29H12.
  • nAnou-240315 (Hors-ligne), le 30/05/2014 é 30H02.
  • bastoune83920-217008 (Hors-ligne), le 26/10/2013 é 26H13.
  • loloy972 (Hors-ligne), le 23/05/2011 é 23H02.
  • Zon (Hors-ligne), le 19/11/2010 é 19H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'homme est-il par nature un animal religieux ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit