LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on avoir peur de penser ? Peut-on nier l'évidence ? >>


Partager

L'homme a-t-il par nature le désir de connaître ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'homme a-t-il par nature le désir de connaître ?



Publié le : 25/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'homme a-t-il par nature le désir de connaître ?
Zoom
  • L'affirmation selon laquelle l'homme a le désir de connaître se trouve dans la première page d'un ouvrage d'Aristote : La métaphysique. A partir de là, demandez- vous aussi si parfois l'homme ne préfère pas ne pas connaître, rester dans l'ignorance plutôt que savoir.

 

  • Il ne s'agit pas de savoir si l'homme, par nature, connaîtrait "quelque chose" mais s'il en a le désir.

 

  • Connaître quoi ? Comment ? Pourquoi ? Autrement dit, si désir il y a, c'est un désir de quoi précisément et d'où peut venir "ce désir" ?

 

  • Peut-on légitimement dire que "l'homme" (en général ?) a "le désir de connaître" (en général ?)
  • Ne serait-ce pas cette affirmation implicite qui dans sa généralité (abusive ? regroupant sous le même terme des réalités diverses ?) impliquerait l'idée que c'est "par nature" que "l'homme" a "le désir" de "connaître". En d'autres termes dire que "L'homme a le désir de connaître" n'est-ce pas affirmer implicitement qu'il l'a "par nature" ?



L'illusion religieuse est bien le moyen pour l'homme civilisé de supporter « le poids de la vie «, de compenser « la réalité cruelle «. Ceci est la thèse même de Freud, acceptée par son contradicteur supposé. Ce qui, de la thèse, fait l'objet du débat, c'est le caractère nécessaire, oui ou non, d'une telle illusion.   III.                La première réponse est oui. Oui absolu, de la part du contradicteur : « l'homme ne saurait absolument pas se passer de la consolation... «. Oui, aussi, de la part de Freud, mais un oui relatif : oui actuellement, oui pour l'homme qui a reçu un certain type d'éducation : « Oui [pour celui] à qui vous avez instillé dès l'enfance le doux poison «. Les termes de Freud dénoncent le crime : un empoisonnement, son caractère prémédité et lent (« instillé «), la faiblesse particulière de la victime (« dès l'enfance «) ce qui rend le  crime plus odieux encore. Mais la réponse de Freud est un non, implicite.


  • I) L'homme a par nature le désir de connaître.

a) Le désir de connaissance est inné.
b) Il faut connaître pour survivre.

  • II) L'homme n'a pas, par nature, le désir de connaître.

a) Lucidité et malheur
b) L'homme préfère le divertissement à la connaissance.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3946 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'homme a-t-il par nature le désir de connaître ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Herminesrth-265922 (Hors-ligne), le 10/11/2015 é 10H17.
  • jfmurcia pro-251987 (Hors-ligne), le 21/01/2015 é 21H22.
  • romain13-224202 (Hors-ligne), le 14/12/2013 é 14H16.
  • PRINCESSE-190789 (Hors-ligne), le 14/12/2012 é 14H13.
  • Romain57155 (Hors-ligne), le 04/03/2012 é 04H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit