LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Puis-je savoir si j'aime ? Puis-je invoquer le cours de l'histoire pour ... >>


Partager

Un homme peut-il m'être totalement étranger ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un homme peut-il m'être totalement étranger ?



Publié le : 7/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Un homme peut-il m'être totalement étranger ?
Zoom

 

Si l’amitié désigne cette relation fusionnelle qui fait dire à Montaigne dans les Essais, Livre 28, livre 1 : « En l’amitié nos âmes se mêlent et se confondent l’une l’autre d’un mélange si universel qu’elles effacent et ne retrouvent la couture qui les a jointe. Si l’on me presse de dire pourquoi je l’aimais je sens que cela ne se peut exprimer qu’en répondant parce que c’était lui parce que c’était moi «. Ici autrui apparaît comme un prolongement de moi-même. Mais cette relation ne saurait servir à comprendre l’ensemble des rapports que nous avons envers tous les autres hommes. Souvent, en effet, prévaut l’incompréhension, l’hostilité et   parfois même la violence à l’égard de ceux que nous reconnaissons comme étrangers. Autant dire que autrui en tant qu’homme apparaît sous des figures opposés et contradictoires, il est l’ami, le voisin, l’étranger.

Plus précisément l’étranger est la figure antinomique de l’ami, puisqu’il est celui qui est intrinsèquement autre, il est inassimilable. Avec lui, il semble que je ne puis avoir de dialogue, je ne puis réellement sympathiser avec lui ou le comprendre. Seulement tout homme même si il est étranger, n’est-il pas avant tout humain, et ne puis-je pas en droit sympathiser avec tout homme ?

Tout homme en tant qu’il appartient au genre humain n’a-t-il pas une proximité voire une similitude qu’il partage avec tout les hommes et donc avec moi ? Mais n’est-ce pas en tant qu’il est incarné dans un corps que tout homme est mon alter ego ? Cependant peut-on ramener tous les hommes à cette égalité, cette identité qui interdit de voir tout autre comme radicalement autre ? L’étranger n’est-il pas tout simplement tout autre homme regardé comme autre ?

 



Une telle affirmation devra être établie en introduction, avant que soit posé le problème du devoir.

► La question porte sur l'idée d'humanité et se situe au croisement de plusieurs notions : autrui et l'anthropologie, principalement. Ses implications sont relativement semblables, concernent la nature et l'unité de l'homme : si un homme peut m'être totalement étranger, il n'y a plus d'unité ni de nature universelle de l'homme. Si inversement aucun homme ne m'est totalement étranger, cela implique qu'il y ait un caractère universel et commun à tout homme. Une question se pose alors : quel est-il ? ► Nous pouvons donc poser, pour traiter cette question, un problème recoupant partiellement celui du sujet précédent : nous reconnaissons, de fait, des différences entre les hommes qui les rendent étrangers les uns aux autres : les langues, les coutumes, les moeurs. Et pourtant, nous possédons avec tout homme, même entièrement différent par ses coutumes et sa culture, au moins un trait commun : l'appartenance à l'humanité.

► Il nous faut donc répondre à la question suivante : dans quelle mesure les hommes peuvent-ils s'éloigner les uns des autres ? Le peuvent-ils au point de ne plus se reconnaître chacun comme homme ?


I) Un autre homme peut m'être totalement étranger.

a) Seule ma propre expérience me permet de comprendre autrui.
b) La connaissance d'autrui n'est jamais certaine.
c) Etre étranger sugnifie aussi être dissemblable.

II) Un homme ne peut pas  m'être totalement étranger.

a) L'existence d'autrui est une certitude.
b) L'autre ne m'est jamais étranger.
c) Rien de ce qui est humain...

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3037 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Un homme peut-il m'être totalement étranger ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • eljojo-276670 (Hors-ligne), le 30/04/2016 é 30H09.
  • Kookies-233600 (Hors-ligne), le 15/03/2014 é 15H14.
  • mariinoux-226608 (Hors-ligne), le 06/01/2014 é 06H17.
  • lion92 (Hors-ligne), le 24/05/2012 é 24H22.
  • emy03700 (Hors-ligne), le 28/04/2012 é 28H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    • Tout homme n’est-il pas intrinsèquement mon semblable
    • L’autre c’est toujours l’alter ego
    • L’autre est toujours irréductiblement étranger

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • FREUD: "Autrui joue toujours dans la vie de l'individu le rôle d'un modèle, d'un objet, d'un associé ou d'un adversaire."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit