L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< POURQUOI LA PHILOSOPHIE JUGE-T-ELLE PRIMORDIA ... L'INTÉRÊT GÉNÉRAL EST-IL LA SOMME DES INTÉRÊT ... >>


Partager

L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?



Publié le : 10/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?
Zoom

• Le sujet concerne le langage dans la philosophie, et non pour la linguistique : essayer de ne pas confondre les deux points de vue.


• Importance de l'adjectif «primordial«: la réflexion sur le langage est ici affirmée comme essentielle au travail philosophique lui-même; il ne s'agit pas d'un «thème« parmi d'autres.


• Sujet assez difficile: quels philosophes pouvez-vous utiliser, chez lesquels la réflexion sur le langage revêt une telle importance?



Si la rédaction d'une dissertation est un exercice de pensée, la question posée paraît saugrenue : sans mots, il n'y a guère à réfléchir, semble-t-il, en tout cas rien à écrire. Aussi convient-il de chercher d'abord ce qui peut justifier une telle question.Dans le quotidien, il peut arriver que les mots fassent défaut: j'ai alors l'impression d'avoir, quelque part en mon esprit, quelque chose (un sentiment, une sensation) qui cherche à s'exprimer, mais je ne trouve pas «les mots pour le dire».D'un point de vue philosophique, Bergson a notamment critiqué les mots tels que le langage commun nous les fournit. Et il est vrai que je peux avoir parfois le sentiment que ces mots communs me trahissent, et ne parviennent pas à traduire ce qui ferait l'originalité réelle, profonde, secrète, de mon être, de mon expérience ou de ma pensée.Autre référence possible: Nietzsche, pour qui le langage commun est également déficient pour traduire la pensée la plus singulière.Les mots ne sont pas seulement un outil de communication: ils constituent une évocation du monde, sa doublure symbolique.Ils véhiculent des concepts: si je ne disposais pas du mot «arbre», je serais obligé, dès que j'aperçois un tronc, des branches et des feuilles, d'utiliser le terme désignant l'espèce particulière de ce végétal (et dans un tel cas, en effet, je me trouve vite à court de vocabulaire, et donc incapable de désigner).Ils renvoient sans doute, comme le dit Bergson, à un fond d'expériences communes et moyennes, mais c'est précisément ce qui me donne la capacité d'être compris par mon auditeur (qui participe de son côté au même fond d'expériences communes). C'est grâce à ces sens « moyens» que nous pouvons dialoguer - c'est-à-dire penser ensemble si l'on en croit Platon.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ? Corrigé de 493 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

  • Introduction
  • I. Langage, dialogue et philosophie.
  • II. Langage et logos (opposition au muthos).
  • III. Langage et pensée rigoureuse.

Conclusion

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit