Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dans quelle mesure a-t-on besoin des autres ... Le bonheur peut il s'atteindre dans le repos ... >>
Partager

Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?



Publié le : 9/9/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

	Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?
Zoom
  • homme : Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des homini­dés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage.
  • besoin : Ce qui est nécessaire à l'existence, à la conservation ou au développement d'un être vivant. En dehors des besoins strictement vitaux (boire, manger, dormir), on peut identifier chez l'homme des besoins spirituels et moraux (aimer, être aimé, être reconnu, etc.) dont semble dépendre son épanouissement.

L'échange est une action d'offrir ou de recevoir une chose ou une valeur contre une autre considérée comme équivalente : l'échange des services, l'échange des produits. L'échange se différencie ainsi du don, il suppose en effet, une réciprocité réfléchie et concertée, le don offre sans rien n'attendre en retour.
L'échange est pensé, depuis les philosophes grecs, comme une nécessité vitale. Platon montre qu'aucun homme ne pouvant se suffire, seule la coopération permet d'assurer sa survie. Il est de l'intérêt de chacun de s'associer aux autres. Dans l'échange, nous donnes ce que nous avons en trop, ce qui ne nous sert plus contre un objet dont nous avons besoin. Dans la société moderne, par exemple, nous échangeons l'argent, le fruit de notre travail contre des produits de consommation qui assure notre survie. Pourtant n'entendre l'échange dans le sens du besoin, n'est-ce pas réduire un phénomène multiforme? L'échange n'est-il pas la base de relations avec autrui? N'échange-t-on pas des mots, des paroles, des caresses? Mais, de toute façon, l'échange n'est-il pas un besoin fondamentalement humain, puisque chaque individu a besoin d'autrui pour vivre et se construire ?


  • L'échange est échange de produits utiles
  • L'échange de mots, de relations ou de sentiments
  • L'homme a besoin d'autrui pour vivre et se former

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ? Corrigé de 3696 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?" a obtenu la note de :

5.5 / 10

Corrigé consulté par :
  • Cissou-227385 (Hors-ligne), le 12/01/2014 à 12H12.
  • mandine83-218355 (Hors-ligne), le 30/12/2013 à 30H11.
  • skegba-223988 (Hors-ligne), le 12/12/2013 à 12H09.
  • Ne0t1zz-197682 (Hors-ligne), le 26/01/2013 à 26H23.
  • quaddu13-193376 (Hors-ligne), le 03/01/2013 à 03H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Les objets de ces derniers sont, par exemple, les mets délicats qui permettent de varier le plaisir. Ces désirs ne sont naturels que pour autant qu'ils ne se transforment pas en débauche. Ainsi, le désir sexuel est naturel à condition qu'il ne devienne pas « un appétit violent des plaisirs sexuels assorti de fureur et de tourment ». • Les désirs ni naturels ni nécessaires qu'il faut refouler si l'on veut connaître la sérénité (désirs de gloire, de richesse, d'immortalité, ambition...). Ces désirs sont de « vaines opinions » qui trouvent leur origine dans la crainte de la mort, notamment. Épicure nous invite donc à mettre fin à tous les plaisirs non naturels et non nécessaires qui occasionnent le plus souvent des désagréments, des frustrations, qui freinent l'accès à l'ataraxie (absence de trouble ou de douleur). Le désir est insatiable contrairement au besoin, le désir est potentiellement infini.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) besoin de rigueur, horreur du vague et de cette apparente clarté dont se contentent presque tous les hommes, et, conséquence de ce besoin de rigueur, besoin de remettre en question le langage et d'exiger des mots un contenu précis., A. MAUROIS, Études littéraires, t. I, Valéry, III, p. 21.

    Ajouté par webmaster

    (...) besoin de rigueur, horreur du vague et de cette apparente clarté dont se contentent presque tous les hommes, et, conséquence de ce besoin de rigueur, besoin de remettre en question le langage et d'exiger des mots un contenu précis., A. MAUROIS, Études littéraires, t. I, Paul Valéry, III, p. 21.

    Ajouté par webmaster

    (...) Renée Bertin, dont le regard, dont la poitrine déclarent à tout venant qu'elle a besoin de luxure comme de pain quotidien, et que c'est la moindre des choses (...), J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XII, p. 137.

    Ajouté par webmaster

    Les voix restent toujours quelque peu confidentielles; elles n'échangent les pensées ou les sentiments que du bout des lèvres., H. BOSCO, Un rameau de la nuit, p. 177.

    Ajouté par webmaster

    Le premier langage de l'homme, le langage le plus universel, le plus énergique, et le seul dont il eût besoin avant qu'il fallût persuader des hommes assemblés, est le cri de la nature., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, I, p. 53.

    Ajouté par webmaster

    Napoléon entre en plein dans ses destinées; il avait eu besoin des hommes, les hommes vont avoir besoin de lui; les événements l'avaient fait, il va faire les événements., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, III, 1.

    Ajouté par webmaster

    Napoléon entre en plein dans ses destinées : il avait eu besoin des hommes, les hommes vont avoir besoin de lui; les événements l'avaient fait, il va faire les événements., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 85.

    Ajouté par webmaster

    Les hommes ont tous un droit inhérent et naturel à tout ce dont ils ont besoin pour leur subsistance (...), FÉNELON, Télémaque, XXII, p. 365.

    Ajouté par webmaster

    Tout ce qu'on mettait sur leur dos pour justifier des mesures de répression dont on avait besoin., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, IV, X, p. 103.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    Les hommes n'échangent-ils que ce dont ils ont besoin ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo