NoCopy.net

L'imagination est-elle créatrice ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on se libérer du passé ? En quel sens la société dénature-t-elle l'hom ... >>
Partager

L'imagination est-elle créatrice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'imagination est-elle créatrice ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'imagination est-elle créatrice ?
Zoom
  • imagination : L'image est, en psychologie, une représentation mentale d'objets non présents. L'imagination est, dans la psychologie classique, une activité de l'esprit qui fabrique des combinaisons nouvelles d'images. Pour Sartre (qui nie comme Alain la réalité de l'image mentale, reflet passif du réel) l'imagination, ou fonction imageante, n'est qu'une manière de viser un objet réel : le viser, l'« intentionner » comme n'étant pas là. Est dit imaginaire, tout produit de l'imagination, en tant qu'il se distingue du réel. L'esprit humain est doué de diverses facultés, l'intuition sensible, l'entendement et l'imagination : celle-ci permet aux hommes de se représenter mentalement des objets non présents, autrement dit de les imaginer. Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est la puissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est limitée aux objets que nous avons antérieurement perçus.

L'imagination est ce pouvoir de nous représenter un objet même en son absence. Mais le travail de l'imagination ne consiste pas en la simple reproduction de perceptions reçues, en l'absence des objets qui les ont provoquées, il aboutit aussi à la fabrication d'oeuvres. L'imagination est aussi l'aptitude à dépasser ce qui est et à organiser des formes no uvelles. Elle est donc création, invention et, en ce sens, elle est essentiellement dynamique. L'imagination, dit Bachelard, est « la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images [...]. Elle est dans le psychisme humain l'expérience même de l'ouverture, l'expérience même de la nouveauté. » (« L'air et les songes »).

Si l'imagination peut créer, c'est parce que tout n'est pas, parce que quelque chose manque. Autrement dit, l'homme n'invente que lorsqu'il éprouve l'absen ce de quelque chose comme un manque. Il imagine l'objet absent, mais il ne l'imagine que parce qu'il le désire et il ne le désire que parce que la réalité à la fois le lui refuse et cependant le lui accorde en le manifestant comme possible.

Si l'imagination est création, invention, elle ne l'est certes pas à partir de rien. Elle suppose des données, des éléments à partir desquels elle peut travailler et faire autre chose, autrement.  Mais si l'invention est toujours relative, liée au passé et n'apportant qu'une légère nouveauté par rapport à ce qui précède, elle permet toujours d'anticiper, de résoudre par avance les difficultés du présent. En ce sens, dans l'invention, l'avenir détermine le présent, autrement dit, la négativité détermine et hante l'être. L'imagination change donc le monde et le crée à l'image du désir de l'homme. Dans la nature, elle accomplit par la technique ou la création artistique le désir de l'homme comme sur-nature.

En tant qu'exprimant nos désirs les réalisations imaginatives sont aussi vécues comme réelles. Ainsi l'art nous fait vivre l'irréel comme le réel, il est un autre réel, un monde irréductible à celui que nous connaissons. Comme l'affirme Malraux, l'art « naît de la fascination de l'insaisissable, du refus de copier des spectacles, de la volonté d'arracher les formes au monde que l'homme subit pour les faire entrer dans celui qu'il gouverne » (« L'art »). Les artistes ne reproduisent donc pas la nature mais en sont les rivaux et les oeuvres d'art sont d'authentiques créations même si le matériel vient de la réalité.



L'image est, en psychologie, une représentation mentale d'objets non présents. L'imagination est, dans la psychologie classique, une activité de l'esprit qui fabrique des combinaisons nouvelles d'images. Pour Sartre (qui nie comme Alain la réalité de l'image mentale, reflet passif du réel) l'imagination, ou fonction imageante, n'est qu'une manière de viser un objet réel : le viser, l'« intentionner » comme n'étant pas là. Est dit imaginaire, tout produit de l'imagination, en tant qu'il se distingue du réel. L'esprit humain est doué de diverses facultés, l'intuition sensible, l'entendement et l'imagination : celle-ci permet aux hommes de se représenter mentalement des objets non présents, autrement dit de les imaginer. Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est la puissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est limitée aux objets que nous avons antérieurement perçus.


  • I) L'imagination ne fait que reproduire et combiner des images existantes.
  • II) L'imagination, manifestation de la liberté, peut créer de nouveaux mondes.
  • III) L'imagination est créatrice de formes nouvelles - Art et Imagination.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'imagination est-elle créatrice ? Corrigé de 9 pages directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'imagination est-elle créatrice ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • bouba94-208232 (Hors-ligne), le 07/05/2013 à 07H00.
  • yyyyyyyyyyyyyyyyyyyy (Hors-ligne), le 04/04/2013 à 04H17.
  • totoi-178748 (Hors-ligne), le 21/10/2012 à 21H22.
  • kiki023-181263 (Hors-ligne), le 21/10/2012 à 21H21.
  • popolilina (Hors-ligne), le 04/05/2012 à 04H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Kant a su montrer en quoi l'expérimentation rompait avec l'observation : en quoi ici la théorie prenait le pas sur la simple réception de l'expérience première, et en quoi l'effort scientifique visait à poser une question précise à la nature, en inventant les moyens de la contraindre à nous répondre. « Lorsque Galilée fit rouler ses boules sur un plan incliné avec un degré d'inclination qu'il avait lui-même choisi [...] une lumière se leva pour tous les physiciens. Ils comprirent que la raison ne perçoit que ce qu'elle produit elle-même d'après ses propres plans, qu'elle doit prendre les devants [...] et forcer la nature à répondre à ses questions [...] car sinon les observations, faites au hasard, sans plan tracé d'avance, ne se rattacheraient pas à une loi nécessaire, ce que la raison pourtant recherche et exige. » Reste à montrer grâce à un exemple pourquoi Bachelard déclare que l'esprit scientifique « juge son passé en le condamnant » .

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    l" style="text-align: justify;">« C'est l'imagination qui a enseigné à l'homme le sens moral de la couleur, du contour, du son et du parfum. Elle a créé, au commencement du monde, l'analogie et la métaphore. Elle décompose toute la création, et, avec des matériaux amassés et disposés suivant des règles dont on ne peut trouver l'origine que dans le plus profond de l'âme, elle crée un monde nouveau, elle produit la sensation du neuf. Comme elle a créé le monde (on peut dire bien cela, je crois, même dans un sens religieux), il est juste qu'elle le gouverne. Que dit-on d'un guerrier sans imagination ? Qu'il peut faire un excellent soldat, mais que, s'il commande des armées, il ne fera pas de conquêtes. Le cas peut se comparer à celui d'un poète ou d'un romancier qui enlèverait à l'imagination le commandement des facultés pour le donner, par exemple, à la connaissance de la langue ou à l'observation des faits. Que dit-on d'un diplomate sans imagination ? Qu'il peut bien connaître l'histoire des traités et des alliances dans le passé, mais qu'il ne devinera pas les trai tés et les alliances contenus dans l'avenir. D'un savant sans imagination ? Qu'il a appris tout ce qui, ayant été enseigné, pouvait être appris, mais qu'il ne trouvera pas les lois non encore devinées. L'imagination est la reine du vrai, et le possible est une des provinces du vrai. Elles est positivement apparentées avec l'infini. »

    BAUDELAIRE, « Salon de 1859 ».

     

    « [...] toute création d'imaginaire serait totalement impossible à une conscience dont la nature serait précisément d'être « au-milieu-du-monde ». Si nous supposons en effet une conscience placée au sein du monde comme un existant parmi d'autres, nous devons la concevoir, par hypothèse, comme soumise sans recours à l'action des diverses réalités – sans qu'elle puisse par ailleurs dépasser le détail de ces réalités par une intuition qui embrasserait leur totalité. Cette conscience ne pourrait donc contenir que des modifications réelles et toute imagination lui serait interdite, précisément dans la mesure où elle serait enlisée dans le réel. Cette conception d'une conscience embourbée dans le monde ne nous est pas inconnue car c'est précisément celle du déterminisme psychologique. Nous pouvons affirmer sans crainte que, si la conscience est une succession de faits psychiques déterminés, il est totalement impossible qu'elle produise jamais autre chose que du réel. Pour qu'une conscience puisse imaginer il faut qu'elle échappe au monde par sa nature même, il faut qu'elle puisse tirer d'elle-même une position de recul par rapport au monde. En un mot il faut qu'elle soit libre. »

    Sartre, « L'imaginaire ».

     

    Citations

      < li>« Le temple se souvient du temple, et l'ornement se souvient du trophée, et le carrosse se souvient de la chaise à porteurs. Qui n'imite point n'invente point. » Alain, Propos du 20 octobre 1922.

     

    • « Les peintres, lors même qu'ils s'étudient avec le plus d'artifice à représenter des sirènes et des satyres par des figures bizarres et extraordinaires, ne peuvent toutefois leur donner des formes et des natures entièrement nouvelles, mais font seulement un certain mélange et composition des membres de divers animaux. » Descartes, Méditations métaphysiques, 1641.

     

    • « On veut toujours que l'imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, [...] de changer les images. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943.

     

    • « Pour nous, l'image perçue et l'image créée sont deux instances psychiques très différentes et il faudrait un mot spécial pour désigner l'image imaginée. » Bachelard, La Terre et les Rêveries de la volonté, 1948.

     

    • « Notre imagination [est] comme un orgue de Barbarie détraqué qui joue toujours autre chose que l'air indiqué. » Proust, Le Côté de Guermantes, 1920.
    L'IMAGINATION CRÉATRICE "Rien n'est plus libre que l'imagination humaine ; bien qu'elle ne puisse déborder le stock primitif des idées fournies par les sens, elle a un pouvoir illimité de mêler, composer, séparer et diviser ces idées dans toutes les variétés de la fiction et de la rêverie." Hume, Enquête sur l'entendement humain, 1748.

    Ajouté par webmaster

    "L'imagination créatrice a de toute autres fonctions que celles de l'imagination reproductrice. A elle appartient cette fonction de l'irréel qui est psychiquement aussi utile que la fonction du réel si souvent évoquée par les psychologues pour caractériser l'adaptation d'un esprit à une réalité estampillée par les valeurs sociales." Bachelard, La Terre et les Rêveries de la volonté, Corti, page 3.

    Ajouté par webmaster

    "On reconnut que le royaume de l'imagination était une "réserve", organisée lors du passage douloureusement ressenti du principe de plaisir au principe de réalité, afin de permettre un substitut à la satisfaction instinctive ...." Freud, Ma Vie et la psychanalyse, Gallimard, page 102. (Transition vers L'imagination créatrice)

    Ajouté par webmaster

    Nous avons étudié jusqu'ici un aspect de ce développement, celui qui mène de la reconnaissance des objets à l'évocation de souvenirs et qu'on peut appeler, avec les réserves nécessaires, imagination -reproductrice. Mais l'imagination a encore d'autres fonctions : elle est constructive ou -créatrice d'objets nouveaux., Paul GUILLAUME, Manuel de psychologie, XIII, p. 110.

    Ajouté par webmaster

    (...) si le choc de l'objet aperçu la frappe -(l'imagination) d'une manière agréable, elle l'aime, elle le préfère, bien que cet objet n'ait en lui aucun agrément réel; et si cet objet, quoique d'un prix certain aux yeux d'un autre, n'a frappé l'imagination dont il s'agit que d'une manière désagréable, elle s'en éloignera, parce qu'aucun de nos sentimens ne se forme, ne se réalise qu'en raison du produit des différens objets sur l'imagination (...), SADE, Justine..., t. I, p. 189.

    Ajouté par webmaster

    (...) -tout dépend de l'imagination. La sensibilité elle-même, au point de vue littéraire, n'est que l'-art de se rendre ému par l'imagination., Antoine ALBALAT, l'Art d'écrire, IX, p. 166.

    Ajouté par webmaster

    Son trait distinctif -(de l'imagination italienne) est le talent et le goût de l'-ordonnance, partant, de la régularité, de la forme harmonieuse et correcte; elle est moins flexible et pénétrante que l'imagination germanique (...), TAINE, Philosophie de l'art, t. I, p. 120.

    Ajouté par webmaster

    L'IMAGINATION ET L'ILLUSION "L'imagination grossit les petits objets jusqu'à en remplir notre âme, par une estimation fantastique ; et, par une insolence téméraire, elle amoindrit les grands jusqu'à sa mesure, comme en parlant de Dieu." Pascal, Pensées, 1669.

    Ajouté par webmaster

    L'imagination d'une jeune-fille n'étant glacée par aucune expérience désagréable, et le feu de la première jeunesse se trouvant dans toute sa force, il est possible qu'à propos d'un homme quelconque, elle se crée une image ravissante (...) Plus tard, détrompée de cet amant et de tous les hommes, l'expérience de la triste réalité a diminué chez elle le pouvoir de la cristallisation, la méfiance a coupé des ailes à l'imagination., STENDHAL, De l'amour, VIII.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'imagination est-elle créatrice ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo