NoCopy.net

l'imagination s'oppose-t-elle a la raison ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'imagination nous éloigne-t-elle de la réal ... l'impératif de tolérance nous pousse t-il a ... >>
Partager

l'imagination s'oppose-t-elle a la raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'imagination s'oppose-t-elle a la raison ?



Publié le : 27/11/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	l'imagination s'oppose-t-elle a la raison	?
Zoom
  • imagination : L'image est, en psychologie, une représentation mentale d'objets non présents. L'imagination est, dans la psychologie classique, une activité de l'esprit qui fabrique des combinaisons nouvelles d'images. Pour Sartre (qui nie comme Alain la réalité de l'image mentale, reflet passif du réel) l'imagination, ou fonction imageante, n'est qu'une manière de viser un objet réel : le viser, l'« intentionner » comme n'étant pas là. Est dit imaginaire, tout produit de l'imagination, en tant qu'il se distingue du réel. L'esprit humain est doué de diverses facultés, l'intuition sensible, l'entendement et l'imagination : celle-ci permet aux hommes de se représenter mentalement des objets non présents, autrement dit de les imaginer. Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est la puissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est limitée aux objets que nous avons antérieurement perçus.
  • raison : Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos). * Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »). * Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences. * Par opposition à la passion ou à la folie : pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux, le bien du mal. * Par opposition à la foi : la « lumière naturelle », naturellement présente en tout homme. * Par opposition à l'expérience : faculté de fournir des principes a priori (c'est-à-dire indépendants de l'expérience)* Au sens objectif : principe d'explication, cause (exemple : les raisons d'un phénomène). * Argument destiné à légitimer un jugement ou une décision (exemple : donner ses raisons).

Peut-on affirmer de droit que l’imagination et la raison sont dans un rapport d’exclusion l’un par rapport à l’autre, de sorte que l’imagination viendrait saboter systématique le travail rationnel ? Ne peut-on pas au contraire penser dialectiquement l’imagination et la raison en vue d’y découvrir une relation fructueuse quant à l’efficience cognitive ? L’imagination, en un sens qu’il faudra préciser, n’est-elle pas, par renversement complet, la faculté qui rend possible toute action de la raison, de sorte que leur relation soit non seulement complémentaire, mais surtout nécessaire ?



- Opposition image-concept ? - Opposition des « types de raisonnements » (l'imagination se fonde-t-elle uniquement sur l' « analogie »?) * Réfléchir sur les différentes appréhensions que l'on peut avoir et de « l'imagination » et de « la raison ». * Cette opposition de l'imagination et de la raison repose-t-elle sur une certaine façon d'appréhender le psychisme humain ? (Par exemple, en particulier sur une théorie des « facultés »). * Ne peut-on concevoir d'autres contraires de la raison ? (Ne pas méconnaître, en effet, que le sujet n'est pas : L'imagination est-elle contraire à la raison, mais L'imagination est-elle le contraire de la raison ?) * S'intéresser aux travaux de Bachelard. Ne pourrait-on dire que, pour lui, l'opposition est entre une raison et une imagination communes qui ont partie liée dans l'appréhension empirique du monde, dans leur fonction pragmatique et une raison et une imagination psychanalysées et rythmalisées qui s'accorderaient dans une claire séparation des tâches ? INDICATIONS DE LECTURE * Voir celles du sujet : L'imagination est-elle une fonction de connaissance ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	l'imagination s'oppose-t-elle a la raison	? Corrigé de 3079 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " l'imagination s'oppose-t-elle a la raison ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

· L'imagination joue dès lors comme figuration de l'idée comme conception intellectuelle par l'entendement : l'imagination entretient donc une relation d'auxiliaire, de complémentarité avec le travail de la raison, en cela qu'elle schématise les objets intellectuels. (Cf. 6è méditation) · Si l'imagination est requise pour former la représentation d'une chose corporelle alors on ne pourra pas se passer d'elle en physique, c'est-à-dire dans le domaine de la connaissance des phénomènes matériels. Nous en avons donc pour se représenter des réalités corporelles individuelles, mais indispensable à la schématisation du réel. Ainsi, le mécanisme géométrique cartésien constitue cette physique qui fait une place à l'imagination c'est-à-dire à la fonction schématisante de l'esprit qui se représente par l'imagination les corps en mouvement au moyen de lignes et de surface.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) si le choc de l'objet aperçu la frappe -(l'imagination) d'une manière agréable, elle l'aime, elle le préfère, bien que cet objet n'ait en lui aucun agrément réel; et si cet objet, quoique d'un prix certain aux yeux d'un autre, n'a frappé l'imagination dont il s'agit que d'une manière désagréable, elle s'en éloignera, parce qu'aucun de nos sentimens ne se forme, ne se réalise qu'en raison du produit des différens objets sur l'imagination (...), SADE, Justine..., t. I, p. 189.

Ajouté par webmaster

Sextus Empiricus, «À toute raison s'oppose une raison de force égale»

Ajouté par webmaster

.1 Ce projet odieux conçu, elle le caressa; elle le consolida malheureusement dans ces moments dangereux, où le physique s'embrase aux erreurs du moral; instants où l'on se refuse d'autant moins, qu'alors rien ne s'oppose à l'irrégularité des voeux, ou à l'impétuosité des désirs, et que la volupté reçue n'est vive qu'en raison de la multitude des freins qu'on brise, ou de leur sainteté., SADE, Justine..., t. I, p. 15.

Ajouté par webmaster

(...) quand l'imagination prend les devants, la raison ne se hâte pas comme elle, et souvent la laisse aller seule., ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse, I, Lettre XX.

Ajouté par webmaster

-(La foi) nous fait sympathiser réellement et profondément avec un être, en tant qu'elle nous unit à la vie d'un sujet, en tant qu'elle nous initie, par la pensée aimante, à une autre pensée et à un autre amour (...) Mais ce n'est pas à dire que la foi «s'oppose» au -savoir ou à la -raison : la foi n'est ni anti-raisonnable ni a-raisonnable; elle ne méconnaît ni ne renie le savoir : elle se fonde sur des raisons qui sont telles que la raison, une fois consultée, s'achève en une attestation de confiance dont il serait ridicule et presque odieux d'établir les preuves par un raisonnement en forme. M. BLONDEL, -in LALANDE, Voc. philosophique, Foi -(note).,

Ajouté par webmaster

(...) -tout dépend de l'imagination. La sensibilité elle-même, au point de vue littéraire, n'est que l'-art de se rendre ému par l'imagination., Antoine ALBALAT, l'Art d'écrire, IX, p. 166.

Ajouté par webmaster

L'imagination ne peut rendre sages les fous, mais elle les rend heureux à l'envi de la raison qui ne peut rendre ses amis que misérables. [ ] Pascal, Blaise

Ajouté par webmaster

l'imagination ne peut rendre sages les fous, mais elle les rend heureux à l'envi de la raison qui ne peut rendre ses amis que misérables. Pascal, Blaise

Ajouté par webmaster

Son trait distinctif -(de l'imagination italienne) est le talent et le goût de l'-ordonnance, partant, de la régularité, de la forme harmonieuse et correcte; elle est moins flexible et pénétrante que l'imagination germanique (...), TAINE, Philosophie de l'art, t. I, p. 120.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

l'imagination s'oppose-t-elle a la raison ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo