NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on refuser de chercher la vérité ? Y a-t-il des vérités subjectives ? >>


Partager

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?



Publié le : 3/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?
Zoom

Attention à ne pas juxtaposer deux dissertations, l'une sur la violence, l'autre sur la vérité. Attention également à ne pas simplement postuler l'incompatibilité de l'une avec l'autre. Il faut s'efforcer d'établir d'une part si la vérité soit par elle-même, soit par ses conséquences, n 'implique pas une certaine violence, et d'autre part si la violence n'est pas parfois nécessaire à l'établissement, à la manifestation de la vérité.


  • [Là où il y a violence, il ne saurait y avoir vérité. La violence est imputable aux désaccords entre les hommes. La vérité est universelle aussi implique-t-elle l'unanimité. C'est l'usage du dialogue qui permet l'accord entre les hommes.]


Dialogue et vérité
Sophistique et violence

  • [ La violence peut être un moyen de faire triompher la vérité. De fait, l'éclatement de la vérité fait violence aux opinions reçues.]


L'opinion ne change pas aisément d'avis
La lutte des classes comme violence pour faire advenir la vérité sociale et économique du communisme



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3596 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Kissoune60522 (Hors-ligne), le 22/11/2010 é 22H23.
  • Kjnbhg20815 (Hors-ligne), le 09/02/2009 é 09H09.
  • Emmanuel9082 (Hors-ligne), le 14/11/2008 é 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Pour le sens commun, la vérité finit toujours par triompher, par être reconnue comme s’il y avait une sorte d’évidence du vrai assez forte pour toujours l’emporter. Ce serait alors considérer que la rationalité se dépolit sans rencontrer de réels obstacles. Dans ce cas, la violence et la vérité ne pourraient jamais s’associer leur nature les rendant radicalement différentes. Cependant, la vérité ne se déploie pas en dehors d’un contexte où des idéologies principalement religieuses, politiques peuvent lui faire directement obstacles. Dans de telles situations, la vérité peut-elle avoir besoin de la violence au point qu’elles en deviendraient toutes deux compatibles ? Même si certains bouleversements historiques peuvent le laisser penser, il conviendra d’examiner la valeur d’une telle association. On sera peut-être alors en mesure de savoir si l’homme est contraint de rendre la vérité violente, ce qui reviendra à poser le problème de sa liberté ; surtout si la violence s’impose à lui comme la seule solution satisfaisante.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit