NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La communication. Quelles sont les exigences de la vie en soci ... >>


Partager

Individu et société.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Individu et société.



Publié le : 4/11/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Individu et société.
Zoom

L'individualité s'est progressivement dégagée de la participation sociale, unique mode primitif d'existence excluant le « Je » et toutes les formes de déviance ou de révolte.
Dans les sociétés archaïques, dont plusieurs formes survivent de nos jours dans les régions du globe peu développées et peu perméables à la civilisation, l'individu comme tel n'existe pas. Son mode d'existence est uniquement d'être membre du groupe et de participer à la vie collective. On peut penser que cette forme de conscience impersonnelle est la cause réelle de la survivance sans aucune évolution et sans changement, de structures sociales qui remontent à la nuit des temps. Les clans et les tribus totémiques, où les chefs incarnent le groupe, les esprits qui le protègent, l'âme des morts, les puissances divines et les animaux-totems (ces « incarnations » étant soit réunies en une seule personne, soit réparties entre le duo chef-sorcier)..., sont des sociétés « closes » (selon l'expression de Bergson), d'une solidarité totale, attachées à un système politico-juridico-religieux autant qu'à un « territoire » dont la surface fait organiquement partie du groupe.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 718 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Individu et société." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Isabelle66391 (Hors-ligne), le 29/04/2010 à 29H17.
  • steve42862 (Hors-ligne), le 21/03/2010 à 21H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Les doctrines néo-individualistes (...) prétendent que l'objet primordial de toute norme sociale est le respect de l'autonomie individuelle, puisque l'individu reste dans la société maître de lui-même, que la société n'existe et ne vit que par l'individu (...), L. DUGUIT, Traité de droit constitutionnel, t. I, p. 84.

    Ajouté par webmaster

    Il est vrai que la société n'est qu'une organisation d'individus, qu'elle est, comme Spencer l'avait dit jadis, ce que la font les individus qui la composent, mais il est vrai que ces individus qui créent la société sont créés, pétris, sculptés par elle. Il n'est rien dans l'individu qui ne soit social, si ce n'est l'individu en tant que synthèse unique au monde, irréductible à toute autre (...), F. PAULHAN, les Transformations sociales des sentiments, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    La société moderne ignore l'individu (...) et nous traite comme des abstractions. C'est la confusion des concepts d'individu et d'être humain qui l'a conduite à une de ses erreurs les plus graves, à la standardisation des hommes., Alexis CARREL, l'Homme, cet inconnu, X.

    Ajouté par webmaster

    (...) le haschisch, comme toutes les joies solitaires, rend l'individu inutile aux hommes et la société superflue pour l'individu (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, Poème du haschisch, V.

    Ajouté par webmaster

    Il est entièrement inutile de retracer l'histoire des disputes classiques autour de la question de savoir si c'est la société qui forme l'individu, ce qui est évident du langage et ce que Durkheim soutenait de la logique naturelle, des sentiments moraux, etc., ou si c'est l'individu qui façonne la société par ses tendances «naturelles» ou organiques, comme le pensaient Rousseau et le sens commun avant la découverte de la sociologie, et comme le supposent les psychanalystes n'appartenant pas à la sous-école dite culturaliste, ainsi que d'autres auteurs s'occupant de celles des conduites qui sont peu modifiées par les sociétés particulières., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 170 (1970).

    Ajouté par webmaster

    (...) les diverses facultés que je réunis forment un individu, et nous pouvons parler sans duperie de notre personnalité. L'homme est constitué par la société et impossible même à imaginer hors du milieu qui lui a donné son âme, mais il est aussi un individu, qu'on ne saurait entièrement expliquer par des influences sociales., J. CHARDONNE, l'Amour du prochain, p. 16.

    Ajouté par webmaster

    Dans une société d'égaux, l'individu agit contre l'égalité. Dans une société d'inégaux, le plus grand nombre travaille contre l'inégalité. Regards sur le monde actuel Valéry, Paul

    Ajouté par webmaster

    Mais, reprend-on, - il faut que la société se venge, que la société punisse. - Ni l'un, ni l'autre. Se venger est de l'individu, punir est de Dieu. La société est entre deux. Le châtiment est au-dessus d'elle, la vengeance au-dessous (...) Elle ne doit pas «punir pour se venger», elle doit -corriger pour améliorer., HUGO, le Dernier Jour d'un condamné, Préface.

    Ajouté par webmaster

    La société a charge d'âme, elle a des devoirs envers l'individu., RENAN, l'Avenir de la science.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo