LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il un juste principe de rétribution du ... Sur quelle méthode repose le métier d'histori ... >>


Partager

Les inégalités sociales sont-elles injustes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les inégalités sociales sont-elles injustes ?



Publié le : 15/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Les inégalités sociales sont-elles injustes ?
Zoom

Les partisans de l'économie de marché estiment que celle-ci ne peut être dite injuste. En effet, selon Hayek par exemple, seule peut être qualifiée d'injuste une répartition effectuée par une personne, mais non ce qui résulte des échanges entre individus, à la condition toutefois que ceux-ci aient un égal accès à toutes les positions, sans privilèges ni discrimination.
Mais les plus riches ne sont-ils pas en position de force, et le marché ne leur permet-il pas d'abuser de ce rapport inégal ? Marx va jusqu'à considérer que le profit des propriétaires des moyens de production provient exclusivement de l'exploitation de leurs salariés, c'est-à-dire de la partie non rétribuée de leur travail. Son raisonnement repose sur deux principes. D'une part, il estime que les salariés vendent la totalité de leur force de travail au prix de la reproduction de celle-ci. Or, cette force de travail produit plus de valeur que le coût de sa reproduction. D'autre part, il affirme que le profit des capitalistes ne provient ni du capital investi, ni de la terre et ses richesses (car ces facteurs de la production ne produisent aucune valeur), ni de l'activité des chefs d'entreprises.


Plusieurs contre-arguments ont été objectés à Marx : 1) Les salaires varient, eux aussi, en fonction de l'offre et de la demande. 2) L'argent et les ressources naturelles sont des facteurs de production qui doivent être rémunérés et rapporter du profit, sans quoi ils ne seraient tout simplement pas investis, mais utilisés autrement, ce qui rendrait la production impossible. 3) L'activité des entrepreneurs doit, elle aussi, être rémunérée : le profit, ou la faillite de leurs entreprises, dépend en effet de leur aptitude à orienter leur activité et leurs investissements vers les domaines où le rapport entre l'offre et la demande est temporairement favorable. Mais les libéraux reconnaissent qu'il persiste au sein du marché des situations contraires aux normes de l'économie libérale, par exemple les monopoles. Adam Smith dénonce également le rapport de force inégal entre ouvriers et employeurs, d'autant qu'à son époque les coalitions d'ouvriers sont interdites.
Car même si le marché n'impose pas de règles injustes, tout le monde ne s'y présente pas avec les mêmes atouts, avec les mêmes dotations initiales. Celles-ci sont transmises à chacun par le milieu social et culturel dont il est issu. Reste à savoir qui offre le plus de chances de promotion sociale aux moins bien lotis : le marché ou la redistribution des richesses par l'État ? La réponse à cette question constitue sans doute l'un des choix politiques essentiels d'une société.

Le débat concernant les limites de l'intervention de l'État dans l'économie ne peut être tranché ni a priori ni une fois pour toutes. Il semble toutefois communément admis que la loi du marché ne peut pas s'étendre à toute la vie sociale, car elle concerne une sphère particulière de l'activité humaine, celle dans laquelle les hommes sont libres de travailler à satisfaire exclusivement leurs désirs individuels, alors que les décisions politiques relèvent de la collectivité. Celle-ci ne peut pas reposer exclusivement sur les échanges économiques.
Mais le marché n'entre pas pour autant en opposition avec l'intérêt général. Certains des biens auxquels tout un chacun doit avoir accès, comme les médicaments, sont produits en grande partie grâce à lui. C'est pourquoi une vision unilatérale qui diaboliserait soit l'État, soit le marché, ne semble guère compatible avec le double idéal de nos sociétés : assurer le bien vivre des individus et le vivre bien des citoyens.

 



). Il s'agit évidemment d'une expérience de pensée et non pas d'une situation réelle et historique, qui permet de considérer le problème de la justice en neutralisant les intérêts privés sans pour autant retomber dans des conceptions métaphysiques abstraites. Dès lors, la justice sociale est d'une nature procédurale. Elle n'est pas définie par son contenu mais par une forme : le simple fait de résulter d'une procédure équitable. La situation est comparable à celle d'un jeu: les concurrents acceptent des règles identiques pour tous et sans rien connaître de la manière dont la partie va se jouer et se conclure. La stratégie du «maximin » Mais quel sera, pour l'individu situé dans cette « position originelle », le choix le plus rationnel? Le « voile d'ignorance » exclut que nous connaissions les tendances individuelles. Nul ne sait quelle sera sa nature psychologique et s'il préférera, lorsqu'il sera inscrit au sein de la société, la sécurité ou le risque. Selon Rawls, ce qui est rationnel est d'adopter la stratégie du «maximin ». Il faudrait donc, pour chaque associé, partir de l'hypothèse que c'est son pire ennemi qui aura la possibilité de choisir la place qu'il occupera dans la société.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6822 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les inégalités sociales sont-elles injustes ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • ma94 (Hors-ligne), le 18/01/2012 é 18H13.
  • Michel9387 (Hors-ligne), le 01/11/2008 é 01H10.
  • Meelodie8517 (Hors-ligne), le 22/10/2008 é 22H18.
  • Morgane8087 (Hors-ligne), le 20/10/2008 é 20H15.
  • Thomas7949 (Hors-ligne), le 19/10/2008 é 19H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    • SPINOZA: "Il est d'un intérêt primordial pour la nation qu'aucune source d'inégalité ne surgisse, autant que possible, entre les citoyens."
    • NIETZSCHE: "L'injustice n'est jamais dans l'inégalité des droits, elle est dans la prétention à des droits égaux."

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit