LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on tout démontrer ? Que peut-on connaître du vivant ? >>


Partager

L'interprétation est-elle un mode spécifique de connaissance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'interprétation est-elle un mode spécifique de connaissance ?



Publié le : 12/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'interprétation est-elle un mode spécifique de connaissance ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
L'interprétation est-elle un mode spécifique de connaissance ?




Pascal, Pensées (1670). * Le fait qu'il faille interpréter le monde qui nous entoure suppose que celui-ci a un sens, mais ce sens se dérobe à une saisie immédiate. L'interprète essaie d'être objectif, son interprétation lui paraît la bonne, mais elle n'est «qu'» une interprétation, parmi d'autres possibles. Cette particularité de l'interprétation impose de recourir à l'«esprit de finesse» tel que Pascal l'oppose à l'«esprit de géométrie».* Face aux problèmes de la vie (les rapports humains par exemple, avec leurs passions et leurs contradictions), on ne dispose pas de principes universellement reconnus; et même si on les avait, on n'aurait souvent pas le temps d'y réfléchir. C'est là qu'intervient «l'esprit de finesse», c'est-à-dire une capacité à interpréter, en quelque sorte plus vite que la pensée rationnelle, sans avoir de principes fixes, mais sans que cela nous empêche de comprendre le sens de ce qui se passe. Entre l'interprétation des textes et la connaissance de la nature, il n'y a pas de différence. «Cette méthode pour interpréter sûrement la Bible, loin d'être différente de la méthode qui sert à interpréter la nature, lui est au contraire parfaitement conforme. »Spinoza, Traité théologico-politique (1670). * L'interprétation se situe entre deux modes de pensée qui la considèrent comme une non-connaissance: d'un côté la croyance en un sens «littéral», en une vérité révélée par Dieu qui n'a pas besoin d'une interprétation par les sujets humains; de l'autre, l'idée d'un calcul universel, comme on la trouve chez Leibniz («Calculons)»)* L'étude des textes religieux étant, par excellence, l'occasion de conflits d'interprétation, Spinoza a tâché de montrer qu'il y avait une méthode proprement scientifique d'interprétation des textes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1644 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'interprétation est-elle un mode spécifique de connaissance ? " a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • sazirtis-226014 (Hors-ligne), le 03/01/2014 é 03H19.
  • Amy13 (Hors-ligne), le 01/04/2013 é 01H18.
  • chenilleta-189935 (Hors-ligne), le 20/12/2012 é 20H17.
  • florencia (Hors-ligne), le 21/04/2012 é 21H20.
  • Kikette93 (Hors-ligne), le 31/01/2011 é 31H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit