L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La Toute-puissance du pape au Moyen-Age Dürer, Gravures de l'Apocalypse >>
Partager

L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)



Format: Document en format FLASH protégé

L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)
Zoom

Les travaux sur la perspective ont permis de faire des progrès dans la peinture Brunelleschi peut être considéré comme l'inventeur de la perspective. En 1416, il peint deux petits panneaux représentant les vues du baptistère de Florence et de la place de la Seigneurie. Pour s'assurer la justesse de ses représentations, il met au point un dispositif ingénieux, l'ancêtre de la chambre noire. Sur une tablette creusée d'un trou, il place son image peinte et la fait coïncider avec la bâtisse au moyen d'un miroir. Son expérience est la première à poser les bases de la perspective. Le spectateur est assigné à un point de vue, la perspective est monofocale.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance) Corrigé de 313 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • tt08 (Hors-ligne), le 31/10/2011 à 31H04.
  • schwitzi (Hors-ligne), le 11/10/2010 à 11H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Grâce à ce système, il est théoriquement possible de peindre une image dont la surface est comme une fenêtre sur le monde réel, où tout correspond en taille et en position à notre vision de la réalité. Les artistes incluent cette découverte extraordinaire dans leurs peintures, surtout pour démontrer leur maîtrise de cette nouvelle technique : des rangées de colonnes disparaissant à l'horizon et des sols à damiers dont les carreaux rapetissent. Pourtant, cette théorie dépend d'un point de vue fixe, comme pour un appareil de photo, alors que notre regard bouge sans cesse, se fixant sur un élément puis sur un autre, et que nous n'avons pas une vision impersonnelle des choses. Il en ressort ce paradoxe étrange : la composition des tableaux obéissant à un système de perspective rigide, dans un effort pour paraître aussi réaliste que possible, peut paraître très artificielle.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La perspective approche les parties des corps, on les fait fuir, par la seule dégradation de leurs grandeurs (...), DIDEROT, Essai sur la peinture, III.

    Ajouté par webmaster

    La notion de Renaissance, même rendue plus historique par l'analyse des phénomènes de transition, pèse encore sur nous avec sa valeur absolue (...) Si le moyen âge italien est déjà touché par ce qu'on appelle l'esprit de la Renaissance, la Renaissance italienne à ses débuts est essentiellement un fait médiéval., Henri FOCILLON, l'Art d'Occident, III, 3, 1.

    Ajouté par webmaster

    Pourtant ma peinture n'est pas, comme beaucoup le croient, une peinture abstraite. Ma peinture est au contraire ultraréaliste., M. AYMÉ, le Vin de Paris, «La bonne peinture», p. 214.

    Ajouté par webmaster

    Pourtant ma peinture n'est pas, comme beaucoup le croient, une peinture abstraite. Ma peinture est au contraire ultra-réaliste., M. AYMÉ, le Vin de Paris, «La bonne peinture», p. 214.

    Ajouté par webmaster

    Il est entendu aussi que M. Ingres est un grand dessinateur maladroit qui ignore la perspective aérienne, et que sa peinture est plate comme une mosaïque chinoise (...), BAUDELAIRE, Curiosités esthétiques, II.

    Ajouté par webmaster

    La peinture se divise en technique et idéale, et l'une et l'autre se sous-divise en peinture de portrait, peinture de genre et peinture historique., DIDEROT, Salon de 1765, t. XIII, p. 325.

    Ajouté par webmaster

    Dans les peintures murales et de plafond de la Renaissance et du Baroque, la peinture et la sculpture se confondent. Dans les murals ou les rues en trompe-l'oeil de Los Angeles, l'architecture est déçue et défaite par le leurre., J. BAUDRILLARD, De la séduction, p. 92.

    Ajouté par webmaster

    La peinture à la détrempe, qu'on appelle aussi peinture à la colle, a été détrônée à partir du XVËe siècle, bien qu'elle ait l'avantage de ne pas s'altérer, par la peinture à l'huile. Elle ne s'emploie plus guère que dans la décoration et la peinture en bâtiments., Louis RÉAU, Dict. d'art et d'archéologie, art -Détrempe.

    Ajouté par webmaster

    L'aimable mot de Renaissance ne rappelle aux amis du beau que l'avènement d'un art nouveau et le libre essor de la fantaisie. Pour l'érudit, c'est la rénovation des études de l'antiquité (...), MICHELET, Hist. de France, Renaissance, Introd., t. IX, p. 5.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    L'invention de la Perspective en peinture (Renaissance)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo