NoCopy.net

Jean Rostand

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Jean-François Champollion Les Joliot-Curie >>
Partager

Jean Rostand

Fiche de révision

Aperçu du corrigé : Jean Rostand



Format: Document en format FLASH protégé

Jean Rostand
Zoom

(1894- 1977) Biologiste et écrivain, Jean Rostand fut sans doute l'un des premiers hommes de science "médiatisés" ; il était en effet un excellent vulgarisateur, mais aussi un moraliste, et savait sensibiliser le public aux grands problèmes de son temps. Une vocation précoce. Originaire d'une famille d'intellectuels - son père, Edmond Rostand, est l'auteur de Cyrano de Bergerac -, Jean Rostand fut très tôt un admirateur de la nature. Il se passionna tout d'abord pour la zoologie, grâce à l'entomologiste Jean-Henri Fabre, dont il avait lu, à dix ans déjà, les dix volumes des Souvenirs entomologiques. Il passa la première partie de son baccalauréat en 1909, à Paris ; déjà à cette époque, il avait pris l'habitude d'accumuler des notes, qui étaient en fait des pensées et des maximes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Jean Rostand Corrigé de 889 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Jean Rostand " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Laura0alexia61448 (Hors-ligne), le 17/03/2010 à 17H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .1 Pour voir apparaître la grande idée de l'engendrement du complexe par le simple, du supérieur par l'inférieur, il faudra attendre jusqu'à Jean Lamarck., Jean ROSTAND, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 60.

    Ajouté par webmaster

    « Il n'y a pas de bonheur intelligent. » (JEAN ROSTAND, Penées d'un biologiste.)

    Ajouté par webmaster

    Les hormones (...) substances diffusibles., Jean ROSTAND, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 230.

    Ajouté par webmaster

    (...) une maladie très commune des plantes (...) la -Mosaïque du Tabac (...), Jean ROSTAND, la Vie et ses problèmes, p. 23.

    Ajouté par webmaster

    Incapable de me «cadavériser» ainsi, fût-ce par fidélité à moi-même., Jean ROSTAND, Carnet d'un biologiste, p. 67.

    Ajouté par webmaster

    (...) divers facteurs non biologiques (...) influent sur le degré de «masculinité» ou de «féminité» (...), Jean ROSTAND, l'Homme, p. 99.

    Ajouté par webmaster

    « J'ai une aversion irrationnelle pour la rationalisation de l'irrationnel. » Jean Rostand, Pensées d'un biologiste, 1939.

    Ajouté par webmaster

    On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu. Jean Rostand, Pensées d'un biologiste.

    Ajouté par webmaster

    (...) les modifications acquises par l'individu ne sont pas transmissibles à la descendance., Jean ROSTAND, Esquisse d'une histoire de la biologie, p. 109.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Jean Rostand

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo