NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< EN QUOI LA MÉMOIRE NOUS LIBÈRE-T-ELLE DE L'EM ... L'EXERCICE DE LA RÉFLEXION SUPPOSE-T-IL LE RE ... >>


Partager

JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?



Publié le : 10/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?
Zoom
  • Parties du programme abordées :

- Le jugement.
- La vérité.

  • Analyse du sujet : Un beau sujet, classique, qui vous interroge sur les relations de la connaissance et du doute, c'est-à-dire la suspension du jugement.
  • Conseils pratiques : "jusqu'à quel point" : c'est la subtilité du langage qui doit être comprise et vous permettre de conduire une juste stratégie de dissertation.
  • Bibliographie :

Descartes, Première Méditation, in : Méditations métaphysiques, Garnier-Flammarion.

  • Difficulté du sujet : **

  • Nature du sujet : classique


Évoquer la connaissance, c'est en apparence faire allusion à un savoir acquis, déjà constitué, proposant à l'esprit une richesse positive. L'histoire du savoir (notamment scientifique) montre cependant que la connaissance n'est jamais définitive, qu'elle est périodiquement remise en doute. Il est donc utile d'examiner l'importance du doute dans la constitution du savoir et de son évolution. L'attitude philosophique commence par inscrire, explicitement ou non, la nécessité du doute dans la réflexion.On peut ainsi admettre que le doute est au fondement de l'interrogation socratique (il est même double: Socrate doute de sa connaissance en même temps que du savoir prétendu de ses concitoyens).Mais c'est évidemment chez Descartes que le doute, devenant méthodique (cf. Discours de la méthode) et hyperbolique, est affirmé comme moment absolument nécessaire et constitutif du processus de la connaissance.Pourquoi est-il nécessaire de douter si l'on veut «bien conduire sa raison et trouver la vérité dans les sciences«? Parce que l'esprit est aisément trompé * par les sens,* par les opinions,* par les connaissances acquises, dont un rapide examen montre qu'elles n'ont rien de certain.Le doute apparaît ici comme une hygiène de l'esprit, qui doit se débarrasser en premier lieu de toutes les fausses connaissances qui l'encombrent initialement.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3106 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • charlie -248063 (Hors-ligne), le 20/11/2014 é 20H19.
  • michelmorice-245758 (Hors-ligne), le 31/10/2014 é 31H15.
  • lealea05-242695 (Hors-ligne), le 27/09/2014 é 27H16.
  • Galsena-209368 (Hors-ligne), le 20/05/2013 é 20H22.
  • Galsena-209368 (Hors-ligne), le 20/05/2013 é 20H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit