NoCopy.net

Justice et égalité

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Rapports de la force et du droit La justice et la loi >>
Partager

Justice et égalité

Philosophie

Aperçu du corrigé : Justice et égalité



Publié le : 15/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Justice et égalité
Zoom

  La justice selon Aristote.S'il y a lieu de distinguer les vertus morales et les vertus intellectuelles (ou dianoétiques, de discernement), la justice s'apparente aux premières (la vertu éthique et la justice supposent même disposition) et aux secondes (un acte de l'intelligence intervient, qui évalue, rectifie, met en relation). Elle a trait à notre conduite envers les autres hommes. On ne saurait être « juste » ou « injuste » envers soi-même (Éthique à Nicomaque, V, 15, 1138 a 26). Comme l'a vu Platon, c'est la vertu toute entière. Mais en un sens plus spécial, c'est elle qui préside aux partages (justice « distributive ») ; c'est elle aussi qui redresse (justice « réparatrice ») ce qui a été faussé lorsqu'un tort a été causé ; enfin elle intervient pour régler les échanges et les transactions commerciales.La justice distributive préside à la répartition des charges, des biens et des honneurs dans la cité. Elle ne procède pas selon l'égalité arithmétique, car elle tient compte des inégalités effectives de mérite. Le juste, alors, est proportionnel aux services rendus et aux qualités manifestées par les membres de la communauté politique, à leur degré de participation à la réalisation du bien commun (Éthique à Nicomaque, V, 5, 1130 b 30).En revanche la justice réparatrice ou corrective repose sur la stricte égalité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Justice et égalité Corrigé de 1224 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Justice et égalité" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • avidans-205083 (Hors-ligne), le 17/04/2013 à 17H01.
  • juju45-204018 (Hors-ligne), le 08/04/2013 à 08H20.
  • fcsm030793-198939 (Hors-ligne), le 03/02/2013 à 03H11.
  • tonioge (Hors-ligne), le 20/02/2012 à 20H18.
  • mouloud93 (Hors-ligne), le 22/11/2011 à 22H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Cette égalité devra se retrouver dans l’égalité des avantages assurée par l’établissement de la société. Mais nous parlons ici de l’égalité des droits et de l’égalité « naturelle ». Voyons maintenant ce qui en est de l’égalité de ce que l’on pourrait appeler « conditions d’existence ».

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Il s'ensuivait nécessairement que pour obtenir égalité de subsistances, il fallait fournir égalité de travail. Pierre Joseph Proudhon, Qu'est-ce que la propriété ?,

    Ajouté par webmaster

    La justice est la liberté en action. La justice est le droit du plus faible. La justice sans force, et la force sans justice : malheur affreux!, Joseph JOUBERT, Pensées, XV, 16, 17, 18.

    Ajouté par webmaster

    Quelle étonnante ambiguïté dans la notion de la Justice. Cela vient sans doute principalement de ce que le même mot s'emploie pour désigner la Justice Distributive et la Justice Mutuelle. Or ces deux fonctions se ressemblent si peu, que la première enferme l'inégalité, et la seconde l'égalité., ALAIN, Propos, 16 juil. 1912, Police et Justice.

    Ajouté par webmaster

    L'égalité, partage naturel des hommes, subsiste encore en Suisse autant qu'il est possible. Vous n'entendez pas par ce mot cette égalité absurde et impossible par laquelle le serviteur et le maître, le manoeuvre et le magistrat, le plaideur et le juge, seraient confondus ensemble; mais cette égalité par laquelle le citoyen ne dépend que des lois, et qui maintient la liberté des faibles contre l'ambition du plus fort., VOLTAIRE, Essai sur les moeurs, LXVII.

    Ajouté par webmaster

    La religion est, par anticipation, la justice divine. L'Église s'est réservé le jugement de tous les procès de l'âme. La justice humaine est une faible image de la justice céleste, elle n'en est qu'une pâle imitation appliquée aux besoins de la société., BALZAC, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 650.

    Ajouté par webmaster

    Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu'il y a toujours des méchants; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force; et pour cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste., PASCAL, Pensées, V, 298.

    Ajouté par webmaster

    (...) si l'on ne me fait retrouver mon argent, je demanderai justice de la justice., MOLIèRE, l'Avare, V, 1.

    Ajouté par webmaster

    LA JUSTICE ET L'INJUSTICE "S'il n'y avait pas d'injustice, on ignorerait jusqu'au nom de la justice." Héraclite, VIe - Ve siècle av. J.-C.

    Ajouté par webmaster

    l'homme juste produit la justice hors de lui parce qu'il porte la justice en lui. Alain

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Justice et égalité

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo